Les mois de décembre et janvier correspondent  en quelque sorte à la saison des vendanges pour les footballeurs. Les prix se multiplient et les récompenses avec. Dernières en date, celles décernées à Houcine Ammouta et à Mohamed Salah. Le premier a été élu meilleur entraîneur du Maroc par la radio nationale chérifienne et le second  meilleur joueur arabe de l »année 2017 par un référendum de l’Union des journalistes arabe . Leurs mérites?  Ammouta a conduit  l’équipe du WA Casablanca au titre de champion du Maroc et surtout à la victoire finale en Ligue des champions d’Afrique. De son côté, Salah a  fait des miracles sous les couleurs de deux clubs différents. D’abord avec l’AS Roma, qu’il a aidé à se qualifier pour la Ligue des champions grâce à ses 19 buts et 12 passes décisives. Puis en devenant, depuis le mois d’août dernier, l’efficace coqueluche de Liverpool. Avec les Reds, le Pharaon empile les buts et les exploits. Il occupe, à mi-parcours, le leadership du classement des buteurs de la Premier League avec un total de 17 réalisations. A noter que Mohamed Salah et Houcine Ammouta ont de grandes chances de doubler la mise le 4 janvier  à Accra ou ils seront les favoris pour les titres de meilleur footballeur et de meilleur entraîneur  du continent africain.

@Cheikh Mabele