L’Egypte et la RD Congo ne s’affronteront pas le 30 mai à Alexandrie comme cela était prévu depuis longtemps. Ce match de préparation était voulu par le sélectionneur Hector Cuper qui a toujours opté pour un galop d’essai quelques jours avant un match officiel. Mais après réflexion, la Fédération égyptienne a préféré faire l’impasse parce qu’elle souhaite préserver à tout prix la place actuelle de son équipe au classement FIFA qui lui garantit de faire partie du top 5 des meilleures équipes africaines dans la perspective du tirage au sort des éliminatoires du Mondial 2018. Faire partie du pot 1 éviterait en effet aux Pharaons de croiser la route de l’Algérie, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et de la Tunisie. Une mauvaise performance face aux Congolais aurait pu s’avérer fâcheuse. D’autant que l’Egypte affrontera le 4 juin une équipe tanzanienne qui croit dur comme fer qu’elle a une chance de se qualifier pour la CAN 2017 en battant par exemple son adversaire par…4 à 0.

@chekhmabele