Victorieux 2-0 de la Guinée Equatoriale, les Pharaons d’Egypte ont débuté l’ère Hector Cuper sur une bonne note face au récent demi-finaliste de la CAN 2015. A confirmer.

L’Argentin Hector Cuper peut être satisfait : le nouveau sélectionneur de l’Egypte a débuté dans ses fonctions par un succès sur la Guinée Equatoriale (2-0). Succès mérité certes mais long à se dessiner face à un Nzalang déterminé et bien en place. Il y a certes de choses à redire sur la prestation d’ensemble des Egyptiens mais ils ont débuté l’année par une victoire importante, face à un adversaire qui a terminé quatrième de la  CAN 2015. Bref, un succès bon pour le moral et surtout, la confiance.

Pour sa première sélection, Cuper a décidé d’opérer en 4-4-2, avec comme pointe le vétéran Emad Meteb, soutenu par la flèche offensive de la Fiorentina Mohamed Salah. Il a également confié le brassard à l’attaquant expérimenté du Ahly.

Pendant la première période, le match s’est essentiellement concentré au milieu de terrain, l’Egypte ne parvenant pas à s’extirper du pressing haut des Equato-guinéens. Le circuit de jeu des locaux, qui ont finalement joué chez eux, au Caire plutôt qu’au Maroc ou aux Emirats, mais sans public, était systématiquement interrompu aux abords de la surface de réparation.

En seconde période, l’Egypte mettait plus de rythme et d’envie, et le Nzalang subissait les évènements, même s’il se montrait dangereux en contre. Cuper décidait de donner du temps de jeu à son effectif et faisait entrer sept éléments, dont le jeune transfuge du Zamalek au Ahly, Moemen Zakareya.

L’Egypte, toujours dangereuse sur coup de pied arrêté butait sur le bon gardien de Majorque Embela. Elle prenait littéralement d’assaut le but adverse et, sur une action rondement menée par Saleh Gomaa, concluait à bout portant par l’attaquant du Zamalek Bassem Morsi (86e).

Dans le temps additionnel, les Pharaons doublaient la mise grâce à un exploit personnel de Trezeguet. Le milieu de terrain du Ahly, lancé côté gauche, perforait la défense dans l’axe, passait en revue plusieurs adversaire et frappait des vingt mètres du pied droit à ras de terre (2-0). De quoi donner un peu plus de relief à une victoire sur le tard, mais amplement méritée.

 

@2022mag.com
Au Caire (Petrosport stadium),
Egypte – Guinée Equatoriale 2-0 (0-0). Buts : Morsi (86e), Mahmoud Hassan « Trezeguet » (90e +4).

Egypte : Sherif Ekramy – Ahmed Hegazi (Ali Gaber, 57e), Rami Rabia, Hussein Al Sayed, Ahmed El Mohamady (Bassem Morsi, 57e) – Hazem Emam, Ibrahim Salah (Hossam Ghaly, 63e), Mohamed El Nenny (Saleh Gomaa, 71e), Mahmoud Hassan «Trezeguet » – Mohamed Salah (Moemen Zakareya, 83e), Emad Meteb (Khaled Kamar, 67e). Entr.: Cúper

Guinée Equatoriale : Embela – Sipo, Dani Evuy, Iván Zarandona, Rubén Belima – Igor Engonga, James, Javier Balboa, Randy – Kike Seno, Ibán Salvador.
Entr.: Becker