Il en faut beaucoup plus pour plonger Hector Cuper dans le doute et encore moins dans la peur. Malgré l’abscence de Mohamed Salah dont on il ne connait pas encore la durée, le sélectionneur des Pharaons reste optimiste et se dit très satisfait de la préparation de son équipe : « Après la blessure de Salah, je reste  toujours optimiste avant la phase finale de la Coupe du monde 2018, a-t-il confié dans les colonnes du site officielle de le Fédération égyptienne (EFA), les blessures sont une chose ordinaire dans le football.Mais nous misons toujours sur la capacité des joueurs à surmonter les moments difficiles ».

Si les Pharaons n’ont pas encore remporté le moindre match de préparation en 2018 – deux défaites et un nul – cela ne préoccupe pas tant que ça l’homme fort du staff technique qui rappelle que ces matches sont organisés pour renforcer la cohésion et la condition physique  en vue de l’objectif final et officiel: « Nous avons  atteindront notre objectif  grâce aux matches amicaux que nous disputons lors des préparatifs. La chose la plus importante pour moi pendant les entraînements est de finir la séance sans blessures J’ai encore des choses à faire avant le Mondial  et je fais de mon mieux pour équilibrer les lignes de l’attaque et de la défense ».

Pour rappel, l’Egypte affronter la Colombie  vendredi 1er juin  à Bergamo. Une montée en game de l’adversité avant le dernier match prévu le 8 juin à Bruxelles  contre la Belgique, l’un des outsiders du Mondial russe.

@Cheikh Mabele