Après avoir quitté “contraint et force le Sporting d’Anderlecht, son club formateur, le milieu relayeur Belgo-marocain Karim Tarfi (21 ans)  s’est bien relancé avec De Graafschap en deuxième division néerlandaise. Blessé a quatre reprises en trois ans (ménisque, ligaments croisés), Anderlecht n’a pas eu assez de patience pour lui faire confiance. Il a fini par signer en juillet dernier un contrat de deux ans avec le De Graafschap. Depuis, tout baigne pour le natif de Bruxelles qui rêve de susciter quelques regrets chez ses anciens employeurs: « J’espère qu’un jour Anderlecht se dira qu’il aurait dû me garder, a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien belge La Dernière heure »,  que c’était une erreur de me laisser filer. Cela prouvera que j’ai réussi car descendre pour mieux rebondir n’est pas simple. J’ai la chance d’avoir été formé à Anderlecht qui reste un nom dans le football européen. » En attendant, des clubs de l’Eredivisie (Ligue 1 néerlandaise) et des formations anglaises suivent avec intérêt son évolution. International belge dans toutes les catégories de jeunes, Karim Tarfi est toujours dans la ligne de mire des Lions de l’Atlas.