Intrônisé cet été manager général du Wydad Casablanca, Paul Put semble heureux de la nouvelle mission qui lui a été confiée. L’ancien coach, entre autres du KSC Lokeren et de  l’USM Alger  et sélectionneur du Burkina Faso,  qui supervise aussi le travail de l’entraîneur Zoran Manojlovic, tresse des lauriers au champion en titre Maroc  qu’il place clairement  en tête des grands clubs africains : «Je connais bien le Wydad, j’ai joué contre eux en demi-finale de la Champions League avec l’USMA d’Alger. C’est la meilleure équipe du continent, avec le meilleur public, les meilleurs supporters d’Afrique. Ils sont toujours très nombreux à soutenir l’équipe et à se déplacer avec le WAC. Tout ça donne envie, ça donne des ambitions ».

Paul Put

Paul Put

Le technicien belge s’enorgueillit d’avoir une excellente relation avec le président des Rouge et Blanc, Saïd Naciri:  » et précise les contours de la mission qui lui a été confiée :  » Je m’entends bien avec le président et on partage les mêmes ambitions, a confié le manager dans un point presse,  on va essayer de tout faire pour établir une structure plus professionnelle, avec une certaine influence européenne grâce à mon expérience internationale. Mon travail est de communiquer avec l’ensemble des composantes du Wydad, du staff technique et son coach, avec les personnes qui travaillent dans la maintenance des équipements. Je dois motiver tout le monde pour que le rendement soit de haut niveau ».

Paul Put de dit également satisfait des conditions de travail qu’offre le géant casablancais :  » Le  club est en train de construire un centre de formation avec 5 terrains. Même en Europe, certaines équipes ne disposent pas d’une pareille structure. Au niveau du complexe Benjelloun, les équipements réservés à l’équipe A sont également satisfaisants, bien qu’il y ait toujours des points à améliorer ». En clair, tout va bien pour le moment. Mais le natif d’Anvers  sait qu’une bonne saison dépendra avant tout des résultats sportifs. En effet, le Wydad a un titre  national à défendre et une Ligue des champions à reconquérir . Une mission difficile mais pas impossible à réaliser. Zoran Manojlovic e

@Cheikh Mabélé