Le Zamalek et Al Ahly  n(ont laissé aucune miette à leurs adversaires marocains en demi-finales  de la Ligue des champions qui plus est en leur infligeant une défaite à Casablanca. Si après avoir perdu 1 à 0 chez lui  le Raja garde un petit  espoir de renverser la vapeur au Caire ( un succès 2-1 le qualifierait par exemple), il est clair que la mission du Wydad giflié (20) dans son antre sera plus compliqué à relever. En effet, il faudra aux hommes d’ Angel Gamondi un succès par trois buts d’écart pour renverser la vapeur. Ce sera très dur  face à une formation des Red Devils quasi invincible depuis le début de la saison 2019-2020. Pourtant, les représentants du football égyptien en fanfaronne pas une semaine avant les matches du Caire.  Jaime Pacheco et Pitso Mosimane se montrent prudents comme des Sioux

Les déclarations

Jaime Pacheco ( Zamalek) :  » Je suis très satisfait du résultat du match aller, mais nous n’avons pas encore atteint la finale. Nous devons respecter notre adversaire et rester humbles pour accomplir notre mission et atteindre  la finale. Le Raja a joué un bon match, surtout en seconde période, mais nous étions plus intelligents. Nous avons eu de la chance, mais dans ce genre de matchs, il faut avoir de la chance. Un grand merci aux joueurs. Nous avons disputé cinq matches en quelques semaines. Ils sont très épuisés et ils ont besoin d’un peu de repos ».
Pitso Mosimane  (Al Ahly) : « Ce fut un match difficile car le Wydad se battait pour revenir au match. Nous avons tiré le meilleur parti des erreurs défensives du Wydad … nous aurions pu marquer un troisième et un quatrième mais je suis content de la performance des joueurs.L’arrêt au penalty nous a donné plus de confiance, et nous avons saisi l’occasion de marquer un deuxième ».  En dépit ce net succès, le technicien sud-africain a demandé,du respect pour l’adversaire et estimé re n’est joué .

2022mag.com