L’équipe d’Algérie devait une revanche à ses fans après son match décevant et perdu devant le Qatar. Remaniée sur le ,plan défensif notamment, elle a entamé (15’) le match contre Oman par le bon bout. Une grossière erreur de la défense omanie offre même l’occasion à Belfodfil d’ouvrir le score sur sa première attaque (2’). Cette avance permet aux hommes de Christian Gourcuff de mettre en place leur jeu (70% de possession de balle dans la première demie heure) et de se créer une foulitude d’occasions. Jusqu’à ce centre à mi-hauteur merveilleux (23’) de Ghoulam, lui-même servi par Brahimi, qui trouve le plat du pied de Feghouli. Al Habsy est à nouveau battu. Par a suite les Fennecs  vont manquer plusieurs occasions de porter l’estocade notamment par Feghouli et l’excellent Chenihi.

Et les Omanais dans tout ça? Le gardien algérien  Azzedine Doukha toucha son premier ballon à la 27e minute!  Plus clair qu’un long discours.  La deuxième période fut du même tonneau. L’attaque algérienne a trouvé la faille à deux reprises au coeur de la défense omanaise, qui n’avait, il faut le reconnaître, rien d’une citadelle imprenable. La première fois par l’intermédaire de Feghouli sur une passe décisive de Slimani (entré à la place de Brahimi).La deuxième fois par Ishak Belfodil, toujours sur une offrande du joueur du Sporting Portugal. C’était la soirée des premières. Premier doublé pour Belfodil et Feghouli et première double passe décisive pour Slimani.

A 4 -0, l’affaire était pliée. Mais l’Algérie allait poursuivre son harcèlement de la défense omanaise et la multicplication des occasions nettes de scorer. Pourtant, c’est Oman qui va marquer par Ali Albusadi grâce à un lob judicieux  que Doukha ne fit qu’accompagner dans ses filets. Une réduction du score anecdotique car la note aurait pu être beaucoup plus salée pour les hommes de Paul Le Guen. L’Algérie s’est rassurée, mais le sélectionneur Christian Gourcuff sait que la faiblesse de l’adversité oblige à garder de la mesure au moment de tirer les conclusions.

 

Les équipes de départ

Algérie: Doukha, Ghoulam, Mandi 5madjani, 82′), Halliche, Zeffane, Belfodil (Belaïli, 82′), Feghouli, Brahimi (Slimani, 58′), Bentaleb, Chenihi (Mahrez, 66′), Taïder.Entraîneur: Christian Gourcuff.

Oman : Al Habsi, Al-Musalami, Raeed Ibrahim, Al-GFarsi, Al-Maqbali, Said, Suhail, Mubarak, Al- (mahrez, Mukhaili, Al Qasmi (Ali Al Busaidi), Al Ga Ghallani. Entraîneur:Paul Le Guen.

 

@2022mag.com