Al Sadd,  champion du Qatar en titre, et demi-finaliste de la Ligue des champions d’Asie, a inauguré le Mondial des Clubs 2019 en s’imposant au premier tour dans des conditions difficiles devant les amateurs océaniens Hienghène Sport  (3-1) .

Il a fallu la prolongation  pour que les protégés de Xavi Hernandez prennent le dessus. Pourtant les fans locaux ont cru que leur équipe allait dévorer sans problème son adversaire notamment après que  Baghdad Bounedjah eut déverrouillé sa défense  grâce à une réalisation splendide (26′). Akram Afif a même eu l’occasion de creuser l’écart quelques minutes plus tard. En vain. Puis, au retour de la pause, ce sont les  hommes de  Felix Tagawa qui vont créer la sensation en égalisant par  Amy Roine une minute après le coup d’envoi donné par l’arbitre algérien, Mustapha Ghorbal.

Al Sadd ( Mondial des clubs 2019 ), photo afc.com

Al Sadd ( Mondial des clubs 2019 ), photo afc.com

Malgré une domination incessante en deuxième mi-temps Al Sadd n’a pas réussi a débloquer le statu-quo. Il a fallu attende les cinq dernières minutes de la première partie de la prolongation pour voir le défenseur axial Abdulkarim Hassan donner une petite avance à son équipe. Enfin, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire c’est Pedro Miguel  (116′) qui,  sur une passe décisive de Hassan Al Haydos, met fin au suspens et  donne au succès de son équipe un minimum de consistance. Certes le tableau de bord technique du match donne une avance criante  à l’équipe locale ( 36 tirs dont 13 cadré et 67% de possession de balle) mais Al Sadd devra montrer un autre visage  en quart de finale face auxi représentants du  football centre-américain, les Mexicains de Monterrey FC. 

Elu homme du match, l’attaquant international algérien Baghdad Bounedjah, auteur de l’ouverture di score ne semblait cependant pas inquiet à l’issue d’un succès tiré par les cheveux face à une équipe néo-calédonienne qui n’avait que son courage et son incroyable volonté à offrir « Nous avons aussi manqué de concentration par moments, a confié le Fennec champion d’Afrique en titre, ce qui nous a fait rater quelques grosses occasions en première mi-temps notamment » analyse-t-il. « Hienghène a marqué sur sa seule occasion. Mais nous n’avons jamais douté de nous-mêmes. Nous nous sommes remis au travail et nous avons repris l’avantage, avant de nous de mettre à l’abri en prolongation. »/

@2022mag.com

Les équipes

 Al-Sadd : Saad Al Sheeb, Pedro Miguel (114 ‘), Abdelkarim Hassan,  Jung Wooyoung, Abdulaziz Rashid Al Ansari (Hassan AL Haydos, 25 ‘), Bagdad Bounedjah (26 ‘) Gabi (C), Boualem Khoukhi, NAM Taehee ( Ali Assadalla, 106′), Salem Al Hajar, Akram Afif (Tarek  Salman, 116 ‘). Entraineur: Xavi Hernandez

Hienghène Sport : Rocky Nyikeine, Jordan Dinet, Cedric Sansot, Geordy Gony, Jefferson Dahite, Bertrand Kai ( Antony Kai, 80′), Ami Roine (Kohel Matsumoto, 70′), Roy Kayara ( Bruno Hyaneme,112′), Joseph Athale, Sousa Vilela ( Muguel Kayara,  55′), Emile Bearune (115′), Entraîneur : Felix Tawaga