L’idée d’élargir le Mondial à 48 équipes dès 2022 a surgi lors du Congrès de la Confédération sud-américaine de football ( CONMEBOL) il y quelques jours  et elle a tout se suite retenu  l’attention  du président de la FIFA, Gianni Infantino, qui a affirmé que cela méritait réflexion.  Le Qatar’s Supreme Committee for Delivery & Legacy, chargé de suivre la préparation du tournoi dans l’Emirat n’est pas foncièrement contre « Nous savons que la CONMEBOL  a transmis une proposition à la FIFA suggérant une hausse du nombre d’équipes pour la Coupe du monde 2022. Avant qu’une décision ne soit prise, il est important que des discussions aient lieu concernant les (aspects)  opérations et logistiques d’un accroissement de la taille du tournoi au Qatar. Quel que soit le résultat, nous avons confiance en notre capacité à offrir une Coupe du monde réussie en 2022 ».  Mais l’idée  ne plait pas du tout aux  dirigeants des grands championnats européens s’y opposer vent debout. « Nous ne voulons pas changer notre calendrier pour une extension du Mondial 2022″, a confié le Suédois Lars-Christer Olsson, président de l’European Leagues et membre du Comité exécutif de l’Union européenne de football (UEFA). « Nous avons déjà fait preuve de souplesse et rendu possible l’organisation du Mondial en hiver. « Nous ne sommes pas prêts à accepter une durée plus longue », a expliqué Olsson, les joueurs ont besoin de repos. L’argent seul ne peut pas décider comment le football doit être organisé. » Il faut rappeler  en outre que passer de 32 à 48 équipes signifie que le nombre de matches passerait lui de 64 à 80″. Dossier à suivre.

@Cheikh Mabele