Longtemps les Qataris sont restés silencieux face aux critiques, aux attaques, aux allusions dirigés contre Leur Coupe du monde, celle dont la FIFA leur avait confié l’organisation après un vote à Zurich  le 4 juillet 2010. Longuement Interrogé cette semaine par le site internet du quotidien  specialisé espagnol AS.com, le directeur exécutif de Qatar 2022, Nasser Al-Khater, a répondu sans détour à toutes  les questions. Morceaux choisis.

 

Les dates de la compétition

 

« Pas au mois de mai »

 Le dirigeant qatari a rappelé que la décision définitive sera prise lors de la réunion de la FIFA le 23 février à Doha, mais que son pays n’a cessé de répéter qu’il était prêt à étudier toutes les possibilités. Avec toutefois une réserve : “Le Qatar est prêt à accueillir la Coupe du monde en toute saison. Que ce soit l’été ou l’hiver. Et nous voulons satisfaire les clubs européens qui fournissent, comme vous le soulignez, quatre-vingt pour cent des effectifs.Sauf pendant le mois de mai. Car le Ramadan 2022 aura lieu entre le 2 Avril et le 2 mai et il sera suivi de la fête célébrant la fin du jeûne, l’Aïd al-Fitr , qui dure dix jours. L’ Aïd al-Fitr est aussi une période très importante pour nous. Nous espérons que vous comprendrez et respecterez nos croyances et traditions.”

 

Nasser Al-Khater

 

Les accusations de corruption

“ Ça nous attriste”

“Bien sûr, ça nous dérange et ça nous attriste. Car si nous acceptons les remarques constructives, nous rejetons les attaques basées sur l’ignorance. Car beaucoup de ceux qui nous critiquent n’ont jamais mis les pieds dans notre pays.”

 

Les conditions des travailleurs étrangers

”Nous réformons”

 Nous venons de rendre public un rapport sur le bien-être et la sécurité des travailleurs étrangers. Et nous allons prendre des mesures importantes pour être dans la conformité des lois internationales.”  Le Qatar envisage, en effet, de changer le fameux système de la “Kafala”, dénoncé par les associations de droits de l’Homme dont Amnesty International, qui permet aux employeurs de confisquer les passeports des travailleurs les empêchant ainsi de changer d’emploi ou de quitter le pays sans autorisation.

Stade Qatar

Le rayonnement de Qatar 2022

“Une dimension régionale”

“Nous voulons organiser le Mondial d’une région entière, le Moyen-Orient, une zone qui est souvent reliée à l’idée du chaos, de la destruction et de la guerre. Avec le Mondial, nous voulons changer la perception de cette région. Le Qatar est l’un des pays les plus sûrs au monde et le sport est l’ADN de notre peuple.”

 

@2022mag.com