Le secrétaire général du Comité suprême de l’organisation du Mondial 2022, Hassan Al Thawadi, a reçu en début de semaine les hauts représentants de trois puissances européennes, anciens pays organisateurs de la Coupe du monde. L’Italie (1990) était représentée par Mme Federica Guidi, ministre du développement économique. L’Allemagne (Mondial 2006) a délégué M. Stephan Weil, ministre-président de la Basse Saxe, alors que la France (Mondial 1998) a dépêché M. Thierry Braillard son secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports. Les responsables du Comité d’organisation du Mondial 2022 ont fait le point avec leurs invités sur l’état d’avancement du projet et sur le programme des années à venir. Al Tawhadi a tenu a préciser que ces échanges avec des pays ayant une expérience dans l’organisation d’un événement tel la Coupe du monde sont importants pour le Qatar: “Elle sont importantes aussi, a ajouté le dirigeant qatari, parce qu’elles nous permettent de mettre en valeur les progrès significatifs que nous avons déjà réalisés dans la perspective de la réception des acteurs et des fans qui feront le déplacement au Qatar pour participer ou assister à la première Coupe du monde FIFA au Moyen-Orient. »  Hassan Al Thawadi a rappelé la volonté du Qatar de faire bénéficier, post-mondial, les pays en voie de développement des équipement utilisés, à l’image de la technologie de refroidissement des stades.

@2022mag.com