Le secrétaire général du comité d’organisation du Mondial 2022, Hassan Al Thawadi, s’est longuement exprimé dans un entretien accordé au site www.sc.qa, concernant l’état de la préparation de cet événement majeur qu’attend son pays et de ses retombées sur les relations internationales. Pour le dirigeant polyglotte  et fin connaisseur des affaires diplomatiques,un  Mondial de football  offre : « une opportunité unique à tous les pays et régions hôtes de réunir des personnes de différentes parties  du monde dans leur pays et d’apprécier leur culture ».

Avant d’ajouter que ces échanges  à grande échelle  » peuvent briser les stéréotypes et les idées qu’ils avaient auparavant les uns sur les autres. Notamment sur le  Moyen-Orient, le monde arabe et le Qatar en particulier .Il existe en effet un concept prédéterminé que les gens ont, alors qu’en réalité, nous sommes comme tout le monde. Nous avons un grand sens de l’humour, nous avons une grande hospitalité. Nous aimons le football et en sommes passionnés, comme tout autre fan du monde entier. Et une fois que nous avons trouvé le point commun entre nous, je pense que nous commençons à comprendre les différences, et ce sont les différences qui nous enrichissent en tant qu’êtres humains. Et c’est dans  ce projet  que   nous voulons investir ».

Mondial 2022

Mondial 2022

Cette déclaration  du grand boss du chantier colossal en cours à Doha  arrive à quelque semaines du début de Coupe du monde des clubs FIFA qui servira de banc d’essai grandeur nature avant le grand show prévu en novembre et décembre 2022. Presque trois ans avant. A une ou deux semaines près. Une deuxième édition est programmée en 2020. Par ailleurs Hassan Al Thawadi annonce que son pays  se réserve la possibilité de revoir un autre évènement sportif d’importance  en 2021  toujours dans le but de roder l’organisation avant le grand show  quadriennal du football planétaire : » Notre infrastructure est testée – à plus petite échelle – en vue de la Coupe du monde. L’année prochaine, nous aurons une autre Coupe du Monde des Clubs et, en 2021, nous recherchons un autre événement en préparation de 2022.

 Enfin, le dirigeant qatarien  promet  aux fans de foot qui se déplaceront dans son pays un séjour de grande qualité  :  » Ils peuvent s’attendre à du soleil, à la plage, au divertissement et à l’hospitalité. En novembre et décembre, le temps est clément et les fans pourront assister à des événements culturels, des concerts, des excursions dans le désert et des excursions en bord de mer  Ils repartiront avec une toute autre image du  Moyen-Orient, des pays arabes et du Qatar, bien sûr.Il faut rappeler qu’une Coupe du monde de football draine en moyenne près d’un million de visiteurs pour le pays organisateur.

@2022mag.com