Interrogé à New York par la presse à l’occasion d’une conférence intitulée « Leaders Summit Sport Business », Hassan Al Thawadi,  secrétaire général du comité suprême d’organisation du Mondial 2022, a répondu sans tabou à toutes les questions dérangeantes qui lui ont été posées. Après avoir répété que son pays sera prêt pour l’événement, il a rejeté les allégations de corruption pour obtenir l’organisation du Mondial « Nous avons toujours assuré que nous avons la pleine confiance quant à l’intégrité de notre candidature. » Le dirigeant qatari a même été questionné au sujet de la consommation d’alcool par les supporters attendus qui ne manqueront pas de venir du monde entier : L’alcool est disponible au Qatar, pas aussi facilement disponible que dans d’autres parties du monde, mais il est disponible. » Longtemps sur la réserve face aux polémiques, les responsables de l’organisation du Mondial 2022 semblent nettement plus offensifs depuis le début de l’année 2015. Notamment par l’intermédiaire de Hassan Al Thawadi, un brillant avocat de 36 ans, polyglotte et disponible.

@2022mag.com