La sélection des Emirats arabes unis entraînée par le Néerlandais Bert van Marwijk s’est imposée logiquement  à Kuala Lumpur face à la Malaisie (2-1) lors de la première journée du groupe G de la  phase de groupes  des éliminatoires combinées Mondial 2022-AFC 2023.

Une entrée en matière qui a pleinement satisfait le président de la Fédération (EAF) présent au stade Bukit Jalil  me^me s’il considère que l’équipe a les moyens de mieux faire :  » Ce fut un match difficile,  a affirmé  Marwan Bin Ghalita, mais l’équipe a réalisé ce qui était attendu de sa part, compte tenu notamment du fait que nous avons apporté des  changements à l’effectif . Le plus important, c’est que nous ayons remporté la victoire. C’est vrai que la performance technique n’était pas satisfaisante et ne correspondait pas au niveau auquel nous nous attendions. Car nous savons de quoi cette équipe est capable. Toutefois, commencer avec trois points dans notre campagne de qualification signifie que nous avons atteint notre premier objectif ».

Principe de réalisme qui n’empêche pas de  mettre une petite pression sur les staff technique, car l’institution faîtière du football émirats n’imagine pas une seule seconde que  « The White » puissant manquer le rendez-vous planétaire dont le voisin « honni »   sera l’organisateur en 2022:  « Je suis optimiste quant à l’avenir de l’équipe nationale et je suis sûr que l’entraîneur travaillera à améliorer les performances lors de la prochaine étape. Ce qu’il faut maintenant, c’est inspirer la confiance aux joueurs et à l’équipe dans son ensemble ».

Pour rappel, les  coéquipiers d’Ali Mabkhout, auteur du doublé de la victoire contre la Malaisie, évoluent dans une poule  composée, outre la Malaisie, du Vietnam, de l’Indonésie  et de la Thaïlande.Toutefois, tout faux pas est interdit sachant que seul le vainqueur du groupe se qualifie pour le troisième et dernier tour de la course au Mondial.

@2022mag.com