Algérie – Tanzanie, 7-0. Méconaissables à Dar Salam d’où elle était revenue de l’enfer grâce à l’opportunisme et à l’efficacité de leur finisseur d’Islam Slimani auteur des deux buts de l’égalisation, les Fennecs qui ont abandonné le traditionnel 4-4-2 de Gourcuff pour un 4-3-3 qu’avait popularisé l’ancien sélectionneur Vahid Halilhodzic, étaient attendus au tournant dans son stade fétiche de Blida. La mise au point n’a pas traîné. Il a fallu 37 secondes pour voir l’ouverture du score sur la première attaque placée conclue par un plat du pied de Yacine Brahimi. Le ton était donné. La Tanzanie n’allait plus se relever de ce premier coup de griffe des Fennecs. L’accumulation de fautes de la part des défenseurs des Taifa Stars va offrir un coup franc bien place que le Napolitain Faouzi Ghoulam (23’) transforme magistralement. C’est le début d’une jolie farandole. Le jeu à une touche de balle et la maîtrise technique du milieu algérien, symbolisé par un Brahimi exceptionnel de facilité, vont asphyxier les coéquipiers de Samatta (beaucoup moins présent qu’au match aller) et les contraindre à user d’un jeu dur qui sera finalement sanctionné par l’exclusion du milieu  de terrain Yahia (40’).  La punition sera immediate avec un troisième but incrit par Riyad Mahrez en conclusion d’une action magnifique partie d’un gris gris de yacine Brahimi.

A 3 -0 à l’issue de la première période et avec une Tanzanie réduite à dix, il n’y avait plus de match. D’autant que le cauchemar allait se poursuivre pour les visiteurs. Deux fautes commises dans la surface de réparation sur Slimani puis sur Medjani sans sanctionnées par deux penalties parfaitement transformés par le buteur du Sporting du Portugal (48’) et par Ghoulam (57’). A partir de là, le match a tourné à la démonstration notamment lorsque Carl Medjani (72qui qui  concrétise de la tête un coup franc bien tiré par le rentrant Rachid Ghezzal. En fusion, le stade Mustapha Tchaker fête ses  Fennecs qui ont retrouvé  de belles couleurs. Maintenant que la mise au point est faite sur le carré vert par cette séduisante sélection algérienne, on attendra de voir quel avenir aura Christian Gourcuff. Le Breton avait des envies de départ après la défaite en match amical devant la Guinée (1-2).

Les équipes

 Algérie: M’Bolhi, Zeffane, Ma,di, Belkaraoui, Ghoulam, Medjani, Mahrez, Mesloub (Boudebouz, 81), Bentaleb ( Adlène Guedioura, 37’), Brahimi (Ghezzal, 66’), Slimani. Entraîneur: Christian Gourcuff.

Tanzanie : Mustapha (Manula, 46′), Kapombe, Mwinyi, Haroub, Yondani , Himid, Yahya, Mussa (Telela, 46′), Ulimwengu, Samatta, Maguli. Entraîneur : Charles Boniface Mkwasa

@2022mag.com