Le récent tirage au sort des groupes du troisième tour des éliminatoires du Mondial 2018 en Asie a placé le Qatar dans la poule A en compagnie de l’Iran, de la Corée du Sud, de la Chine, de le Syrie et de l’Ouzbékistan. Une adversité compliquée. Pour valider son billet, le Qatar devra impérativement lutter avec les redoutables équipes, d’Iran et de Corée du Sud, habituées des phases finales, sans oublier la Syrie. Mais les dirigeants qatariens semblent vraiment confiants. Le directeur de l’équipe nationale, Fareed Mahboub, affirme dans les colonnes du site de la Fédération, qu’il misera sur une préparation de haut niveau avec pour but “ d’être prêts et à notre meilleur niveau le jour du premier match. Nous savons que les fans de football au Qatar veulent voir leur équipe aller en Coupe du monde. Ce sera difficile mais nous serons prêts à relever le défi”. De son côté, le secrétaire général de la Qatar Football Association (QFA), Mansoor Al Ansari abonde dans le même sens : “Notre objectif est d’atteindre la Coupe du monde et nous allons tout mettre en oeuvre pour y arriver. Nous serons prêts à affronter toutes les équipes. L’équipe nationale recevra toute l’aide possible. Puis, Al Ansari rappelle que son pays « mène une action de développement du football à tous les niveaux : clubs, équipes de jeunes, infrastructures, arbitrage et ce en collaboration avec l’AFC et la FIFA”.Pour rappel, le troisième tour des éliminatoires de la zone asiatique aura lieu entre septembre 2016 et novembre 2017. Les deux premiers de chacune des deux poules seront qualifiés alors que les deux troisièmes disputeront un match de barrage.

@2022mag.com