Le troisième et dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018 dans la zone asiatique débute le 1er septembre. Cinq sélections arabes sont concernées: l’Arabie Saoudite, les Emirates arabes unis, l’Irak, le Qatar et la Syrie. Les deux premiers rêvent de retrouver le Mondial. Les trois autres d’y accéder pour la première fois.

Cinq équipes sur douze sont arabes

Les cinq représentants arabes sont répartis dans les deux groupes de six tirés au sort au printemps dernier. L’Arabie Saoudite, les Emirats et l’Irak dans la poule A, Le Qatar et la Syrie dans la poule B. Pour valider directement un billet pour la Russie 2018, il faut terminer parmi les deux premiers de chaque groupe ou bien se classer troisième et espérer passer en remportant un match de barrage contre l’autre troisième.

 

Comment elles se sont qualifiées 

Lors du deuxième tour, l’ Arabie Saoudite a remporté le groupe A avec 3 points d’avance sur les Emirats arabes unis et huit sur la Palestine. L’ Irak et les Emirats arabes unis et la Syrie ont validé leur ticket respectivement en tant que premier, deuxième et   troisième meilleurs deuxièmes de la phase deux des éliminatoires. Le Qatar, lui, avait fait cavalier seul dans le groupe C au détriment de la chine et de Hong Kong.

Le Qatar a fait un carton plein lors du deuxième tour

Le Qatar a fait un carton plein lors du deuxième tour

 La première journée

 Elle réserve plusieurs chocs. Les Emirats arabes unis iront défier le Japon. La formation entraîné depuis deux ans par Vahid Halilhodzic est une habituée des phases finales, cinq depuis 1998. Revenir avec un résultat positif de Tokyo serait significatif pour les hommes de Mahdi Ali Le Qatar commencera la compétition par le plus gros morceau, l’Iran, qui reste sur un superbe comportement lors du Mondial 2014 aux Etats-Unis. Ce sera, avec la Corée du Sud, l’un des plus puissants candidats à l’une des premières places du groupe. Le Qatar qui a fait une solide   préparation avec des résultats probants semble prêt à en découdre. L’objectif des coéquipiers d’Akram Afif est de ne pas attendre 2022 pour connaître les joies d’une phase finale. Placé dans la poule la plus difficile,l’ Irak effectue un périlleux déplacement a Perth pour y affronter l’Australie. Les Socceroos restent sur trois participations successives au Mondial. Un bon résultat ramené des Antipodes permettrait aux Irakiens de mieux préparer le deuxième choc contre l’Arabie Saoudite prévu le 6 septembre. Cette dernière aura, elle, un début assez soft en recevant à Ryadh la Thaïlande que vient d’étriller le Qatar en amical.

 

 

Début soft pour l'Arabie Saoudite face à la Thaïlande

Début soft pour l’Arabie Saoudite face à la Thaïlande

Leur passé en Coupe du monde 

L’Arabie Saoudite détient le record des participations au Mondial parmi les équipes arabes de cette région. Ce pays avait d’ailleurs frappé un grand coup d’entrée en se qualifiant pour les huitièmes de finale du Mondial 1994 disputé aux Etats-Unis. Mais après avoir aligné quatre participations successives jusqu’en 2006, les Faucons de Riyadh n’ont plus réapparus à un tel niveau. Les Emirats arabes unis n’ont réussi cet exploit qu’une seule fois. C’était en 1990. Une expérience dont les Sukoor ne gardent pas un souvenir mémorable avec trois défaites en autant de matches disputés st surtout un grand nombre de buts concédés (11) face à l’Allemagne, la Colombie et la Yougoslavie. L ’Irak a participé au Mondial 1986 au Mexique avec des résultats honorables mais insuffisants pour lui permettre de passer en huitièmes de finales. Trois échecs face au Paraguay (0-1), la Belgique (1-2)et le Mexique (0-1)Le Qatar et la Syrie espèrent enfin faire partie de la prochaine fournée asiatique.

Arabie Saoudite: quatre participations

1994 : huitièmes de finale. 1998: 1er tour. 2002: 1er tour. 2006 : 1er tour

Emirats arabes unis : une participation

1990 : 1er tour

Irak : une participation

1986 : 1er tour

Qatar :Aucune participation

Syrie : Aucune participation

La composition des groupes

Groupe A : Chine, Iran, Corée du Sud, Qatar, Syrie Ouzbékistan

Groupe B : Australie, Irak, Japon, Emirats arabes unis, Arabie Saoudite, Thaïlande

Programme de la première journée

 1er septembre

Téhéran : Iran – Qatar

Tashkent : Ouzbékistan – Syrie

Séoul : Corée du Sud – Chine

Riyadh : Arabie Saoudite – Thaïlande

Tokyo : Japon – Emirats arabes unis

Melbourne: Australie – Irak