A deux semaines de leur match  contre le Kenya comptant pout la première journée  de la phase finale  de la Coupe d’Afrique des nations, quelques Fennecs se sont exprimés  sur leurs chances réelles dans cette compétition. Et pour la première fois depuis 2015, on sent une vraie ambition dans le discours.

Le dernier  à  dire sa confiance est le milieu de terrain  Mehdi Abeid :  » Je ne veux pas paraître prétentieux, a confié le sociétaire de Dijon, club de Ligue 1 française,  dans un entretien publié par France-Football, mais je pense qu’on a l’équipe qu’il faut pour aller au bout. A nous de nous donner les moyens de le faire. En Afrique, individuellement, on est reconnus pour notre effectif. A nous de reproduire ça collectivement et avoir de bons résultats. Nous sommes “capable de belles choses et il nous reveint  de de reproduire sur le terrain et de faire une bonne CAN.  On sait que ça va être compliqué mais je pense qu’on a une carte à jouer. Mais en Afrique, on le sait, ce n’est pas du tout comme l’Europe. Ce sont des conditions difficiles, avec la chaleur et des bonnes équipes’, a-t-il avoué, soulignant que sa sélection est une “grande fierté”.

Pour mémoire, la dernière grosse performance de l’Algérie en Coupe d’Afrique remonte à 2010. En Angola, les coéquipiers de Madrid Bougherra, devenu depuis entraîneur à Doha,  avaient atteint la demi-finale avant de succomber face au Nigeria (0-1) dans le match de classement.

@2022mag.com