Plus on approche de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations et plus les pronostics se multiplient tant au sein du grand public que chez les acteurs de la compétition. Même si ces derniers se montrent souvent très prudents.

Ainsi le défenseur algérien  Carl Medjani (33 ans), qui vient de passer six mois  difficiles dans le championnat d‘Arabie Saoudite  puisque le club dont il porte les couleurs, Ohoud, a été relégué en deuxième division, a évoqué les perspectives pour les Fennecs :   » Aujourd’hui, il y a cinq  ou six équipes qui peuvent prétendre au sacre, a-t-il confié au site algérois lebuteur.com, j’ai l’idée que l’équipe nationale est un gros outsider mais pas la favorite. Il ne faut pas oublier que lors de la dernière coupe d’Afrique des nations on n’a pas réussi à passer le premier tour. Cette équipe nationale est dans un nouveau cycle depuisl’arrivée de  Djamel Belmadi il y a huit mois. Il y a un renouveau dans cette équipe. Cette dernière a réussi à se sortir brillamment de la phase éliminatoire. La CAN s’apparente à une sorte  de test. On verra comment l’équipe va se comporter ».

L’ancien joueur  de Lorient, Ajaccio ou Sivasspor ppur ne citer que ceux-là, qui comptabilise  64  sélections estime que l’équipe d’Algérie qui  renferme de grosses individualités au sein d’un groupe homogène dont certaines sont en très grande forme au sein de leurs clubs sera dans la position d’un vrai outsider.

@2022mag.com