Enorme coup de Trafalgar comme seul le Mouloudia d’Alger sait en provoquer, le directeur général   Abdelkrim Raïssi a été relevé de son poste par le conseil d’administration et remplacé sin die par Achour Betrouni. Officiellement ce changement serait dicté par la suspension d’une année qu’aurait infligé la Ligue de football professionnel (LFP) à l’ancien boss des Chnaouas. En réalité, le CA et l’actionnaire, la puissante société pétrolière Sonatrach, ont cherché à mettre fin à la gestion chaotique et médiatique des affaires du club, particulièrement celle qui touche au staff technique, de la part de Raïssi. Sauf catastrophe sportive dans les prochaines semaines, le Portugais Artur Jorge et son adjoint brésilien Valdo vont pouvoir poursuivre leur mission dans un climat serein.Jusqu’au prochain épisode ?

@2022mag.com