L’ancien sélectionneur adjoint  de l’Algérie, Nabil Neghiz, avait pris la succession du Français Bernard Casoni  sur le banc du MC Alger le 3 février. Il a eu peine le temps de mettre sa patte sur le jeu de son équipe. A la mi-mars, en raison de la pandémie du coronavirus, le pays a été confiné  et l’arrêt de la Ligue 1  décidé. A la tête d’un club deuxième au classement , il rêve toujours de remporter le titre ou au moins finir à la deuxième place qualificative pour le Ligue des champions. En attendant un retour à la normale, il a livré ses sentiments sur le confinement et ses conséquences.

En résumé,  d »abord il avoue que ses joueurs et lui s’ennuient , ensuite il s’inquiète de comment va se passer le déconfinement qui avait été prolongé  il y a une dizaine de jours  : « . C’est pesant à la longue, a-il confié dans les colonnes du quotidien algérois Liberté,  le travail se complique au fur et à mesure, car nous sommes dans l’obligation d’essayer de préserver la forme physique des joueurs à travers des séances quotidiennes de trois quart d’heure. Rien ne remplace les entraînements sur le terrain, mais nous n’avons pas le choix. Il s’agit d’une crise sanitaire inédite. À l’instar de toute personne qui reste confinée chez elle, il est clair qu’on ressent le besoin de sortir, de travailler, etc. C’est le cas des joueurs qui commencent à s’ennuyer. J’essaye en tant qu’entraîneur de les rassurer tout en leur demandant de maintenir leur forme pour parer à toute mauvaise surprise lors de la reprise”.

-ngyz-fy-yn-lsrS’il a bien sur très envie de reprendre du collier comme tous les entraîneurs et comme tous les joueurs, il s’interroge tout de même sur les conditions de la sortie de la quarantaine: « Sincèrement, ce qui m’inquiète le plus c’est la manière avec laquelle va s’effectuer le déconfinement. Déjà que la reprise n’est pas prévue pour bientôt, sans parler du mois de Ramadhan, prévu dans quelques jours. Je me demande comment on va trouver les mécanismes nécessaires pour reprendre la compétition car, au risque de le répéter, il faudra cinq semaines pour assurer une bonne préparation ».  Il faut rappeler que la sortie du confinement  en Algérie est prévue le 30 avril. Sur le plan sportif, le MC Alger à de bonnes cartes entre les mains puisqu’il est deuxième à trois longueurs du CR Belouizdad mais avec un match en retard à disputer.

@2022mag.com