Incorrigibles dirigeants mouloudéens. Alors qu’ils  s’étaient engagés à la fin de la saison dernière à préserver la stabilité du staff technique, voilà qu’ils bouillent d’impatience après trois journées de Ligue 1  seulement et menacent de couper la tête à leur entraîneur Artur Jorge si… “J’ai affirmé auparavant qu’il ne faudra pas juger l’équipe avant la 6e journée, mais là, nous en sommes déjà à trois, ce n’est pas normal, a tonné le président des Chnaouas, Abdelkrim Raïssi.  » Nous avons mis les moyens nécessaires pour réussir un bon parcours en championnat, avec ce mercato, je ne veux pas revivre le scénario de la saison passée. Si face au CRB nous avons joué de malchance,a-t-il confié au micro de la radio nationale algérienne,face à la JSS je n’ai pas reconnu mon équipe. Je n’exige pas le titre aux entraîneurs, mais je remets en cause la façon dont mon équipe a joué. Les joueurs n’ont rien fait pour gagner. Au train où vont les choses, nous allons souffrir comme l’année passée. La trêve vient à point nommé pour nous permettre d’apporter les réglages nécessaires et essayer de revenir avec un bon résultat de Blida. » Pour rappel, le MC Alger est tout de même invaincu en championnat avec une victoire et deux matches nuls. A  l’évidence, le duo portugo-brésilien Arthur Jorge – Valdo peut commencer à se faire du souci.

@2022mag.com