Exigeant jusqu’au bout des ongles, Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc  a tenu cette fois à dire surtout de bonnes choses sur le comportement des 17 joueurs qui sont entrés en jeu lors de la victoire contre la Slovaquie (2-1). Un satisfaction solide.  » On a réussi à maintenir un niveau athlétique assez important malgré des séances difficiles, a-t-il commenté en conférence de presse,  les jambes sont forcément lourdes et on a essayé de gérer le temps de jeu de tout le monde et de nouveau faire six changement. J’aurai tenu le même discours si on n’avait pas gagné ce match, la victoire c’est bien mais, en quelque sorte, ce n’est pas le plus important car ça reste des matches de préparation… On a eu plus frappes en première mi-temps avec Hakim Ziyech notamment mais on n’a pas réussi à cadrer ou à marquer. »

Le natif d’Aix-les-Bains  a beaucoup aimé la réaction du groupe quand c’était devenu difficile  et pour une fois, il a cité les noms de ceux qui ont joué un rôle éminent dans le déclic, Ziyech, Belhanda et surtout le finisseur Ayoub El-Kaabi :  » On se retrouve un peu dos au mur, a-t-il ajouté,  mais on a gardé la même sérénité, avec nos qualités. Des joueurs sont entrés et ont été décisifs. Félicitations à Ayoub El Kaabi, c’est un renard des surfaces. Il est encore là ou il fallait, ça ne se travaille pas beaucoup, c’est un don que certains ont ». L’attaquant du RS Berkane est définitivement la révélation 2018 du football marocain mais  en raison de sa jeunesse et son inexpérience du très haut niveau, Renard va certainement l’utiliser comme un super sub durant le Mondial russe.

@Cheikh Mabele