Il n’y a pas doute, en tant qu’entraîneur, c’est sur le banc des sélections nationales que Vahid Halilhodzic a connu ses  moments les plus intenses. Entre deux expériences en clubs, il retrouve souvent une équipe nationale de haut niveau avec l’objectif de remporter un titre continental et surtout de la qualifier pour une Coupe du monde. Il a déjà réalisé cet exploit à trois reprises. D’abord avec la Côte d’ivoire en 2006, avec l’Algérie en 2014 puis avec le Japon en 2018.Et, à l’évidence, il rêve de récidiver avec le Maroc en 2022.

C’est ce que vient d’affirmer haut et fort  le Franco-Bosnien dans un entretien accordé à un journal croate. Alors qu’il était interrogé sur la rumeur qui l’envoie en Serbie au chevet du Dinamo Zagreb, l’ancien entraîneur du Paris SG et de Nantes n’a pas botté en touche: “ Je ne sais pas si je suis sur la liste des candidats, mais je suis un entraîneur qui a un contrat avec le Maroc. Je  suis occupé en ce moment et c’est difficile d’en parler. Nous ne devrions pas entrer dans la polémique et donner de faux espoirs. Tout est possible dans la vie mais en ce moment, je dirige le Maroc et j’ai des obligations envers lui. J’ai un contrat, le Dinamo a besoin de trouver un entraîneur de qualité car de grands défis l’attendent en Ligue des champions ».

Au sujet de sa mission à la tête des Lions de l’Atlas, le natif de Jablannica est clair. Il a une grosse ambition: “C’est un projet intéressant qui m’a mené là-bas (Maroc). Mon ambition est d’amener quatre sélections à la Coupe du monde. Personne  n’a réussi ça auparavant, c’est mon objectif. Même si je sais que  sera difficile, car aujourd’hui dans le football africain, il y a beaucoup de bonnes équipes qui aspirent à se qualifier. Le travail ne sera pas facile, mais c’est mon objectif“. Et quand coach Vahid à un objectif, il s’y tient généralement. Mieux, il fait tout pour le concrétiser.

@2022mag.com