Le milieu offensif Sofiane Boufal aurait tellement aimé que la fête populaire à Marrakech à l’occasion du match Maroc-Côte d’Ivoire (0-0) soit récompensée par les trois points de la victoire pour les Lions de l’Atlas:  » On voulait gagner ce match qui est particulier avec des supporters magnifiques qui étaient derrière nous. Ça aurait pu être une belle fête ce soir, a-t-il confié en conférence de presse, mais malheureusement, on va se contenter de ce point du match nul ». Abattu le nouveau joueur de Wolverhampton ? Pas du tout, Boufal demeure confiant quant à l’issue des éliminatoires :  » La compétition est encore longue. Il reste quatre matches. Ils (Ndlr, les Eléphants) ont deux points d’avance sur nous. On va aller chez eux. Il nous reste deux matchs à domicile et deux matchs à l’extérieur. C’est à nous de faire le plein. On espère amener le Maroc en Coupe du monde parce que ça fait longtemps que le peuple marocain attend cela. Quand on voit un public magnifique comme cela qui nous a soutenus de la première à la dernière minute, on est déçu de ne pas le rendre heureux. Il y aura d’autres victoires dans le futur.L’essentiel, c’est qu’on n’a pas perdu. C’est un bon point ». A noter que le groupe B est l’un  des plus serrés puisque les  trois concurrents, Côte d’Ivoire (4 points), Maroc et  Gabon se tiennent en deux points et que le quatrième larron, le Mali est à trois points de la place de leader.

@2022mag.com