Avec quatre points en deux journées, les Lions de l’Atlas son en tête du groupe C  et ont leur destin entre leurs mains.Vainqueurs difficiles face au Togo (1-0), tenus en échec par un séduisant Rwanda (0-0) les champions en titre pourront se contenter d’un partage des points avec l’Ouganda, déjà éliminé, pour valider leur billet pour les quarts de finale. Mais en dehors de la qualification, les Chérifiens auront besoin de gagner avec la manière car jusqu’a maintenant la bande a  a été laborieuse et pas à la hauteur de sa renommée.

Devant ce constat, le sélectionneur a essayé de donner une explication qui trouve ses racines dans la préparation de l’événement continental :  » Nous n’avons pas disputé beaucoup de match avec le Onze de départ qui a débuté face au Rwanda, a confié Houcine Ammouta  en conférence de presse, pendant la préparation, nous n’avons pas pu compter sur les joueurs de la Renaissance de Berkane, du Wydad et du Raja. Il y avait aussi les concentrations des clubs en vue de l’entame de la Botola. Notre rôle, en tant que staff technique, est d’encourager les joueurs et conforter leur confiance. On parvient à faire le jeu, à créer les occasions, mais on manque toujours de réalisme. Pour dépasser ce problème, deux facteurs sont importants : la confiance et la persévérance… j’ai une grande confiance en mes joueurs et je crois fermement que nous allons décrocher la victoire lors du troisième match pour nous qualifier ». Si la qualification est probable ce mardi soir, le staff technique devra néanmoins rectifier son plan en vue du deuxième tour qui verra le niveau s’élever  et la concurrence  se densifier. A noter que les trois premier qualifiés pour le top 8  font partie des costauds du continent : Cameroun (pays hôte), Mali  et RD Congo.

@2022mag.com