Ce mardi Manchester City affronte Tottenham dans son nouveau stade White Hart Lane pour le compte de la manche aller des quarts de finale de la Ligue des champions. On ne sait pas si Riyad Mahrez sera titulaire ou sur le banc à l’occasion de ce choc à la fois anglais et continental.

ad

Riyad Mahrez

En tout cas, lui qui a déjà disputé un quart de finale avec Leicester en 2016 rêve de faire mieux avec les Citizens qu’il a rejoints l’été dernier : « J’ai beaucoup de souvenirs de la Ligue des champions de l’époque où Barcelone brillait, a-t-il confié dans un bel entretien accordé au Daily Mail Online la veille du match,  j’ai toujours rêvé d’y jouer. J’ai déjà atteint ce stade avec Leicester. J’espère que nous pourrons aller en  demi-finales et puis en  finale. Gagner ce serait vraiment incroyable. J’ai toujours voulu gagner ce type de compétition. Si ce n’est pas cette année, je pense que ce sera l’année prochaine. Nous devrons d’abord battre Tottenham, puis nous verrons. Pour être honnête, il est normal que cela vous vienne à l’esprit. Vous pouvez gagner la Ligue des champions et la Premier League, mais vous pouvez aussi tout perdre ».

Pep Guardiola

Pep Guardiola

S’il n’est pas un titulaire indiscutable comme il l’était chez les Foxes de Leicester, l’international algérien n’est pas inquiet pour autant. Il comprend les choix de son entraîneur et estime que c’est à lui de s’adapter aux exigences tactiques de  Pep Guardiola et à la très forte concurrence qui existe chez les champions en titre:  « Les choses sont un peu différentes avec Pep, a-t-il expliqué sereinement,  j’avais l’habitude de coller à la ligne de touche, alors que j’aimais couper à l’intérieur. C’est différent, mais vous devez vous adapter. Je peux à la fois me tenir à la ligne et couper à l’intérieur .C’est un processus d’apprentissage, vous apprenez différentes choses de différents entraîneurs, car leurs approches du jeu ne sont pas les mêmes. C’est notre rôle. Notre équipe ne comprend que des joueurs potentiels, tout le monde est assez bon pour jouer. Nous avons deux très bons joueurs dans chaque position, donc c’est génial. Tout le monde se défie et essaie de s’entraider pour s’améliorer. Il y a une concurrence entre nous et je pense que c’est une bonne chose ».  Nul doute qu’avec une telle mentalité, le Fennec finira par s’installer dans le noyau dur  de l’équipe. Et le technicien catalan qui avait fait des pieds et des mains pour le faire venir a certainement un plan pour le natif de Sarcelles.

@Cheikh Mabele