Pour Riyad Mahrez, l’attente a été longue, mais l’histoire se termine bien. Il voulait rejoindre le Manchester City de Pep Guardiola, c’est fait depuis mardi soir. Pour 67 millions d’euros, il quitte Leicester  et signe un contrat de cinq ans. Les Foxes qui avaient fait de l’attaquant algérien leur porte drapeau  ont longtemps résisté aux nombreuse offres venant de Premier League et tout fait pour le retenir jusqu’à pousser le joueur à bouder les entraînement l’hiver dernier. Les deux parties sont passées si près d’une rupture. Le natif  de Sarcelles  (27 ans) quitte donc un club aux contours familiaux avec lequel il a été sacré champion d’Angleterre  et meilleur joueur de la Premier League en 2018 pour un paquebot géant, champion en titre, aux ambitions  continentales. Chez les Citizens, il ne sera plus qu’une stars parmi une foultitude d’autres appelées   Kevin De Bruyne, Fernandinho, Bernardo Silva, Raheem  Stirling, Sergio Aguëro… 

Malgré la concurrence  qui s’annonce terrible, Mahrez part avec un atout: il est vraiment le choix de l’emblématique et exigeant  entraîneur catalan.  Les premiers mots de l’ancien joueur du Havre ont été consacrés a jeu flamboyant de sa nouvelle équipe : « Je suis ravi d’avoir rejoint City,  a-t-il confié dans les colonnes du site officiel du club, une équipe  qui joue un beau  football sous la direction de Pep Guardiola. Les Citizens redéfinissent le jeu anglais et je voulais en faire partie. Les regarder de loin a été un plaisir. Pep est déterminé à pratiquer un football offensif, ce qui est parfait pour moi, et les performances de City la saison dernière étaient exceptionnelles … Je crois que mon propre jeu peut s’exprimer sous la direction de Pep ».

@2022mag.com