Pep Guardiola a bien été inspiré de titulariser  Riyad Mahrez à l’Etihad Stadium  face à Burnley pour le compte de la dixième journée de Premier League. L’international algérien n’a eu besoin que de six  minutes pour mettre les Citizens dans une position confortable en ouvrant le score sur une belle remise  de Walker.

Omniprésent, jouant  à la fois avec justesse et panache, le Fennec, est à l’origine de nombreuses situations dangereuses créées par les vice-champions d’Angleterre. Sur l’une d’elle, le natif de Sarcelles double la mise (22′). Une passe précieuse  de  Kyle Walker dans la surface lui permet  d’enrhumer  à la fois Tarkowski et Ben Mee,  de revenir  sur sa patte  gauche avant d’enrouler  le ballon et mystifier le gardien Peacock-Farrell.

Puis, après la pause, alors que son équipe mène déjà par 4 buts  à 0 ( buts de Benjamin Mendy et Ferran Torres), Mahrez a remis ça à la 69e minute.  Sur attaque placée ultra rapide initiée par  Kevin De Bruyne, le ballon passe par  Phil Foden dont le centre magnifique  arrive au deuxième poteau où est présent le champion d’Afrique en titre  qui claque une tête puissante sur laquelle  Farell ne peut rien.

Élu logiquement  homme du match, Mahrez est entré à la maison avec le ballon qui récompense comme le veut la tradition l’auteur d’un coup du chapeau.  Le deuxième  de sa carrière après celui inscrit en 2016 l’année du titre avec Leicester.

@2022mag.com