Comme tous les  Algériens,  Djamel Belmadi, l’entraîneur d‘Al Duhail, le champion en titre de la Qatar Stars League a suivi avec intérêt le feuilleton du transfert record de Riyad Mahrez   à Manchester City. Et pour lui le fait que  Pep Guardiola ait insisté tellement pour faire venir le natif de Sarcelles signifie qu’il a un projet pour lui et qu’il sait qu’il va aider son équipe à franchir un pallier notamment en Ligne des champions :  » il est clair que dans ce genre de club, on ne fait pas du social. On ne met pas 70 millions d’euros juste pour un complèment d’effectif, a confié le technicien algérien au site lebuteur.com, Guardiola sait qu’avec lui Manchester City peut passer un cap. Il peut être l’élément manquant de son dispositif offensif. Moi, personnellement, je  mets beaucoup d’espoir et d’attentes positives sur Riyad. Je sais que ça va être bien pour l’équipe et très bien aussi pour lui. C’est une très belle opération pour tout le monde ».

Djamel Belmadi

Djamel Belmadi

A l’inverse, Belmadi estime que le Fennec doit également s’attendre à  beaucoup apprendre dans ce nouvel environnement voire à changer sa façon de jouer :  » Avec Guardiola, des joueurs comme Kevin de Bruyne, Sané, Sterling se sont aguerris et sont devenus des joueurs réguliers et surtout très efficaces. C’est là où Mahrez peut évoluer. Il peut aspirer à marquer davantage de buts et améliorer du coup ses statistiques personnelles. Il jouera dans équipe qui a souvent la possession de balle, ce qui n’était pas le cas lorsqu’il évoluait à Leicester City, puisque ce dernier  jouait surtout en contre-attaque. Là, il va devoir varier son jeu car maintenant ça va être un jeu de possession. Les adversaires joueront très bas et il y aura moins d’espaces que ce qu’il pouvait avoir lorsqu’il évoluait avec Leicester, même si en Angleterre, généralement, on ne calcule pas trop ». Mais bien sûr , tout le monde sait que les joueurs de talent ont aussi le pouvoir de s’adapter en principe avec aisance aux exigences de leur  nouvel environnement. Mahrez n’échappera pas à cette tradition.

@Cheikh Mabele