Le sélectionneur émirati n’a pas mâché ses mots après la leçon reçue par son équipe mardi soir infligée par l’Australie (2-0). Extraits.

« Jouer sous pression tous les trois jours contre des équipes de ce calibre est une grande expérience pour mes joueurs, qui étaient fatigués après nos matches contre l’Iran et le Japon. On doit être concentrés aux moments critiques, je pense notamment au premier quart d’heure, à la fin de la première mi-temps et au début de la seconde. Malheureusement, nous étions déconcentrés dans ce fameux premier quart d’heure et avons concédé ces deux buts. C’est évidemment une grande leçon pour nous. Ce type d’erreurs est inacceptable, surtout quand tu es mené au score. C’était un match tellement important, et on a laissé le pays hôte nous marquer deux buts trop facilement. Après, c’était compliqué d’essayer de revenir dans la partie. Ce début de match nous a beaucoup affectés, mais on a vraiment tout fait pour recoller au score. C’était difficile parce que l’énergie nous a manqué à un moment, en raison de la fatigue accumulée. Mais l’Australie s’est qualifiée parce que c’était elle la meilleure équipe. En arrivant ici, notre objectif était de se qualifier pour le dernier carré. On a réussi ce premier challenge. En revanche, on est passé à côté de notre grand rêve, remporter le titre. »

 

@Samir Farasha, à Sydney