Il ne fait plus aucun doute qu’après trois défaites successives dont une Coupe de France face à Rennes (2-3) et deux en championnat devant Dijon (1-3) à domicile et contre Nantes (1-2), l’Olympique  Lyonnais  est en grande difficulté dans sa quête d’une qualification pour la Ligue des champions. Troisièmes mais bien largués  par Lille,  qui a atomisé le Paris SG (5-1), et surtout inquiété par Saint-Etienne quatrième et désormais à seulement deux points, les protégés de Bruno Genesio sentent le souffle de la sanction dans le cou. Ils doivent absolument se réveiller. Notamment les cadres de l’équipe en nette basse de forme, à commencer par  Nabil Fekir.  Pour montrer que personne n’est démobilisé, le capitaine a lancé un appel à la mobilisation du peuple Gonne et ce dès le match de vendredi19 avril face au Angers.

Fekir tente de positiver: « On reste maître de notre destin pour l’objectif principal de finir sur le podium et se qualifier pour la prochaine Champions League, a-t-il confié dans les colonnes du site officiel du club,  Lille a pris un peu d’avance ( 8 points quand même ) sur nous. Il y a cette troisième place à assurer et pourquoi pas aller chercher la deuxième. On ne sait jamais, il reste encore six matches. Rien n’est fait. Les deux confrontations face à Lille et Marseille peuvent jouer en notre faveur. Il faut que tout le monde donne le maximum et se remette la tête à l’endroit » En réalité la formation du président Jean-Michel Aulas doit surtout penser à sécuriser la troisième place car on imagine mal Lille perdre huit oints sur les  dix-huit encore en jeu.

Mais Fekir insiste ppur convaincre les supporters à venir encourager les leurs : « Je comprends leur déception, c’est normal. Mais nous siffler et être contre nous, je ne pense pas que ce soit la meilleure chose. Les supporters doivent continuer de venir au stade. Il faut qu’ils soient avec nous, nous soutiennent, nous poussent vers l’avant. On a besoin d’eux, surtout dans ces moments. C’est important pour l’équipe. On est tous dans le même bateau. Il faut qu’on avance ensemble ». Vendredi  au Groupama Stadium, l’OL jouera déjà  un  inquiétant  quitte ou double .

@2022mag.com