Déjà 15 matchs, 6 buts, 6 passes décisives. C’est le bilan présenté par Ghezzal depuis le début de l’année 2016 et l’arrivée de l’entraîneur Bruno Génésio à la place d’ Hubert Fournier. La confiance du nouveau coach a payé et  se dernier affirme dans les colonnes du site officiel du club avoir été quand même agréablement surpris: « Je connaissais le potentiel de Rachid, ses qualités techniques, son volume de jeu, mais il me surprend. Il est devenu efficace. Le fait d’être positionné à droite le sert indéniablement ». Mais le plus bel hommage sur le même site est venu de Bernard Lacombe, le conseiller du président Jean-Michel Aulas : « Il a du talent et en ce moment, il est impressionnant. Il élimine, il marque, il passe, il travaille. Il sent le jeu. On voit qu’il a joué dans la rue. À droite, ses appuis font la différence. Le meilleur buteur lyonnais de trous les temps ose même une belle comparaison : « L’autre jour, je le regardais à l’entraînement. Il a fait une séance extraordinaire. Il me rappelait le Brésilien Rivaldo. Tout ce qui lui arrive actuellement, c’est une juste récompense de son travail, de sa patience. Il a été tellement pénalisé par toutes les blessures ces dernières saisons. Je suis content pour lui après toutes les épreuves qu’il a endurées ». Samedi soir face à Nantes (2-0), le Fennec a encore régalé et confirmé qu’il est devenu une pièce maîtresse du dispositif lyonnais. Nul doute que les fans de l’équipe d’Algérie ont hâte de découvrir le nouveau Ghezzal. L’occasion leur sera donnée les 25 et 29 mars contre l’Ethiopie dans les éliminatoires de la CAN 2017.

@2022mag.com