Non sélectionné par Didier Deschamps pour faire partie de la liste des 23 pour l’Euro 2016, Hatem Ben Arfa peut se réjouir de savoir que sa cote demeure toujours élevée dans l’Hexagone. Et plus précisément du coté de L’Olympique lyonnais, son club formateur dans lequel il a évolué jusqu’en 2008, où les dirigeants aimeraient revoir le superbe technicien porter à nouveau  leurs couleurs. C’est en tout cas le voeu formulé par Jean-Michel Aulas chez nos confrères de BeIn Sports.  « Je sais qu’il a vraiment envie de revenir, et on a commencé à discuter gentiment avec lui, a confié le président de l’OL dans une interview au media qatari. On attend de savoir exactement quelles seront les offres alternatives en fin de saison. Mais en ce qui nous concerne, on a déjà fait une offre. J’aimerais vraiment beaucoup qu’il revienne démontrer son immense talent à Lyon. »

En remontant le temps, on se souvient que le franco-tunisien avait quitté  Tola-Vologe (centre d’entrainement de Lyon) en mauvais terme au moment de signer à Marseille en 2008. Dans les colonnes du journal Le Progrès, le natif de Clamart en avait même profité pour régler ses comptes lors des retrouvailles entre les deux formations : « C’est leur spécialité ça d’être un peu mesquins. Dans les vestiaires tous les joueurs se plaignaient qu’il leur manquait toujours quelque chose sur leur fiche de paie. Là, je peux vous dire qu’il n’y avait pas de conflits de génération! On râlait tous, il fallait réclamer. Par rapport à cela, l’OL manque de classe, et n’est pas un grand club ». On dit que le temps efface les rancoeurs. Mais il quasi certain qu’entre L’OL et Barcelone – destination annoncée pour Ben Arfa -, il y a plus qu’une classe d’écart !

@mansourfodil