L’Olympique Lyonnais, troisième de la Ligue 1 derrière le Paris SG et Lille après sa défaite surprenante à domicile face au FC Metz (0-1) n’abandonne pas, loin s’en faut, son ambition de remporter un premier titre national depuis 2008 ou au moins se qualifier pour ma Ligue des champions. Pour ce faire, il a plus que jamais besoin de ces deux maître à jouer, le Néerlandais Memphis Depay et le néo international français, Houssem Aouar. D’autant que le club dirigé par Jean-Michel Aulas est quasi certain de les perdre à la fin de la saison en cours. Le premier partira libre puisque son contrat expire le 30 juin 2021 et le second aura certainement un bon sortie qu’il avait déjà été promis  en 2020.

Ces deux merveilleux joueurs s’entendent comme larrons en foire sur le terrain et semblent vouloir partir en laissant un bel héritage  aux supporters des Gones. Comme  ils l’ont expliqué dans un entretien croisé réalisé par Canal + .  Aouar parlant de Depay : Si c’est la dernière saison à jouer avec lui, c’est triste parce que c’est un grand joueur et je prends énormément de plaisir à ses côtés. Memphis, c’est un joueur à part, J’admire beaucoup sa personnalité, il est très sûr de lui, il tente toujours des choses, je le respecte pour cela. C’est la meilleure connexion que j’ai eue avec un joueur, on n’a même pas besoin de se parler. Des fois, c’est juste un regard ».

Memphis Depay-   Houssem Aouar  atout de charme de l'Olympique Lyonnais

Memphis Depay- Houssem Aouar atout de charme de l’Olympique Lyonnais

Et l’international néerlandais est sur la même longueur d’onde :  » Nous jouons dans un grand club, mais on a envie d’aller dans l’un des trois plus grands au monde, lance l’international néerlandais. Vous verrez, Houssem sera dix fois meilleur. Et pareil pour moi. La première chose que l’on remarque chez lui, c’est son toucher de balle, sa technique. Il est très intelligent. J’ai besoin de lui, parce que quand quelqu’un te fait la passe à la bonne vitesse, dans le bon timing, tu aimes ça ». Dommage  que  la pandémie empêche encore les fans des derniers demi-finalistes de la Ligue des champions de ne pouvoir assister  dans les tribunes du Groupama Stadium  aux derniers  exploits techniques des deux créatifs  en partance.

@2022mag.com