Boris Cyrulnik l’annonce dans la préface du livre : « le sport est tuteur de développement efficace de l’enfant ».Un développement qui passe par la maîtrise de soi et de ses émotions dans son apprentissage du football. Edité par Sport Attitude, avec l’aide de plusieurs partenaires ( l’UEFA, la FFF, l’Association des clubs francophones de Belgique, Education 4 peace),  « Le football, un terrain vers la connaissance de soi » est un précieux outil pédagogique moderne qui aidera les footballeurs en herbe mais également tous ceux qui gravitent dans l’univers du ballon rond (éducateurs, formateurs, entraîneur…) à progresser dans leurs relations inter-personnelles.  Illustré façon bande dessinée, ce guide met l’accent sur la gestion des émotions à travers la connaissance de sa météo interne, le contrôle de ses pensées, le sens de l’écoute et de l’empathie. Il nous apprend à dissocier la personne de ses comportements et à ne pas juger autrui. A nommer le sentiment et le besoin nichés derrière une attitude violente. Maîtriser ses émotions comme nous le rappelle ce vade-mecum, à coups de citations, de conseils et d’exercices pratiques, ce n’est pas éteindre ses sentiments mais les reconnaître afin de ne pas en être otage. Car il en va des performances et de l’efficacité du joueur sur le terrain si ceux-ci le submergent en l’empêchant de se centrer sur le jeu.Le parrain de cette belle initiative n’est autre que Zinedine Zidane en personne. Celui qui au soir du 9 juillet 2006, lors de la finale de la coupe du monde face à l’Italie, assena un coup de tête à Materazzi et finît par se faire expulser. Et celui qui dix ans plus tard, le 28 mai 2016 en finale de ligue des champions, sut canaliser les émotions de ses joueurs pour remporter la Coupe aux grandes oreilles. Preuve qu’on apprend à tout âge…

@nassermabrouk