Contre toute attente, l’entraîneur espagnol est parvenu à faire de la Libye un étonnant vainqueur du CHAN début 2014.

 

@Marca

@Marca

Quand le technicien basque a paraphé son contrat de deux ans avec la Libye en octobre 2013, Clemente a immédiatement rejoint sa sélection pour un long stage de préparation, hors de Libye.
Celui qui a dirigé la « Roja » espagnole à l’occasion de deux Coupes du monde et d’un Euro possédait déjà une petite expérience du continent africain puisqu’il occupa le poste de sélectionneur du Cameroun pendant un an (2010-11), une mission ratée puisque terminée sur une non qualification pour la CAN 2012.

C’est donc cet homme d’expérience, devenu coach à 24 ans après une très grave blessure survenue dans sa carrière de joueur, qui a accepté la délicate tâche de conduire la Libye au CHAN 2014 en Afrique du Sud. Six matches plus tard (et trois séances de tirs au but victorieuses !), il rentrait avec le titre en poche, le premier de la Libye depuis sa conquête de la CAN en 1982 chez elle.

Eliminé par le Rwanda pour la CAN 2015

 

Avec cette même équipe composée de joueurs issus du championnat national, Clemente s’est ensuite engagé dans les éliminatoires de la CAN 2015. Mais le parcours des Libyens s’est très vite arrêté, face au Rwanda (0-0, 0-3). Dans la foulée, la CAF retirait en août dernier l’organisation de la CAN 2017 à la Libye en raison de l’instabilité politique du pays et du retard accumulé dans la construction de nouveaux stades.

Clemente ira-t-il au bout de sa mission de deux ans ? La Libye ne sera pas engagée dans les éliminatoires de la CAN 2017 avant de longs mois, et les préliminaires du CHAN 2016 pour la défense du titre remporté en Afrique du Sud n’ont pas encore été tirés. Une chose est sûre : le tacticien passé par l’OM une saison aura définitivement gagné le respect des fans libyens. Tout ça en l’espace d’un mois.

 

Samir Farasha