L’entraîneur de Lekwiya, l’Algérien Djamel Belmadi, ne pouvait pas ne pas suivre les prestations de l’équipe d’Algérie dans les éliminatoires du mondial 2018. Notamment ces sorties face à la Tanzanie (2-2, 7-0). S’il a beaucoup aimé le jeu collectif des Fennecs, il a insisté sur l’énorme performance de l’attaquant Islam Slimani auteur de 4 buts sur les 9 inscrits par l’Algérie: “Très sincèrement et avec tous le respect que je dois aux autres joueurs, aujourd’hui, Slimani est le meilleur attaquant algérien, a-t-il confié dans un entretien accordé au site lebuteur.com. Le coach du champion en titre du Qatar met l’action sur la progression et l’envie incroyables du joueur du Sporting Portugal: “Il est généreux dans l’effort et perpétuellement en mouvement. Lorsqu’on voit le premier but qu’il donne à Brahimi, on s’aperçoit qu’en plus de ses qualités de buteur, il a une grande vision de jeu et un esprit collectif propre à lui. Son jeu de tête est magnifique, et ne lâche rien, on l’a vu à 5 à 0 lever les bras pour demander le ballon et proposer des solutions pour marquer. Franchement, devant, il tue la concurrence, c’est difficile de détrôner un buteur de sa race”. L’ancien sélectionneur du Qatar a par ailleurs affirmé qu’il fallait conserver la confiance à Christian Gourcuff au nom de la stabilité et qu’il fallait le laisser travailler sans lui mettre une pression permanente. S’il  a  affirmé qu’il n’a jamais été contacté par le président de la Fédération algérienne, Mohamed Raouraoua, le natif de Paris a néanmoins précisé que les Fennecs l’intéressaient: “ C’est un secret de Polichinelle: un jour ou l’autre, je prendrai la sélection nationale”.

@2022mag.com