Si un joueur peut donner un avis avisé sur Georges Leekens c’est bien Mehdi Terki (25 ans)  qui l’a eu comme entraîneur à Lokeren quelques jours seulement avant la nomination du Belge à la tête des Fennecs. Selon l’attaquant franco-algérien, Leekens peut faire le consensus par ses qualités de management et de dialogue: “ Il donne beaucoup de libertés. Il ne casse pas la tête. Il met en confiance. Il ne stresse pas. Il motive tout le monde, a-t-il confié le natif de Maubeuge au quotidien algérien El Watan, ll sait placer les footballeurs dans les meilleures conditions. Il aime rire et faire des vannes. En retour, on a envie de tout lui donner. Il est aussi rigoureux dans ses choix. Parfois, il peut péter un câble, comme quand on était menés. Cela a le mérite de nous réveiller. Il n’a pas peur d’élever la voix“. En quelque sorte l’ancien sélectionneur des Diables Rouges serait une main de fer dans un gant de velours. Compatible avec la bande à Mahrez qui a trouvé le Serbe Milovan Rajevac plutôt rigide ? Premierères impression après le stage de préparation et le match Nigeria-Algérie  du 12 novembre comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018.

Cheikh Mabele