Il n’y a pas de doute le sélectionneur Georges Leekens respire mieux depuis que ses Aigles de Carthage ont renversé la Zambie (2-1) alors que tout semblait perdu après 70 minutes de jeu. «  On n’est pas les meilleurs, on n’a pas Ronaldo ni Messi, a-t-il cru bon de préciser en conférence de presse, mais on a une équipe avec un énorme caractère, un gros mental. Il faudra faire attention contre le Congo, et prendre le match comme une finale. “ Le Bonheur est tellement intense que le placide belge est prêt à pardonner tout ce qui l’avait agacé jusqu’à jeudi 19h : “Le terrain était bon, il faut le dire. Ces derniers jours on a eu quelques petits problèmes, notamment de sommeil. Peut-être qu’on va faire des changements pour le dernier match pour faire entrer de la fraîcheur.” Il ne manque plus qu’un petit point pour que la Tunisie retrouve les quarts de finale comme elle l’avait en 2008, 2010 et 2012 pour ne citer que les dernières éditions.

 @2022mag.com