Le  Sporting de Charleroi n’a pas tremblé  devant le Partizan Belgrade (2-1) pour sa première sortie dans le deuxième tour éliminatoire de  Europa League. C’est au bout d’un suspens intenable que les Carolos ont validé leur billet pour la prochaine étape qui les verra affronter jeudi prochain les Polonais de  Lech Poznan. lesquels n’ont pas fait dans la dentelle  en déplacement face au Chypriotes de l’Apollon Limassol (5-0). Et en cas de nouveau succès, ils auront le grand bonheur de disputer la première phase de groupes européenne de leur histoire.

C’est en tout cas l’objectif de leur jeune et insatiable entraîneur qui parle carrément de la possibilité de voir ses joueurs entrer dans l’histoire du Sporting  : « Je ne sais pas si on a conscience d’écrire l’histoire, a confié Karim Belhocine en conférence de presse, on écrira l’histoire si on parvient à se qualifier pour la phase de poules, contre le Lech Poznan la semaine prochaine. Ce serait super qu’on y parvienne et surtout pour les garçons. Il faut vivre l’ambiance du vestiaire et voir les joueurs travailler ensemble, pour comprendre à quel point ils méritent d’aller chercher cette qualification ».

arelroi

Charleroi élimina le Partizan (2-1) au bout du suspens

Le technicien franco-algérien veut garder son groupe dans cette ambiance concentrée et studieuse afin d’éviter toute euphorie :  » Il y avait cette volonté d’aller au bout des choses de continuer à vivre ce rêve ensemble et c’est passé. Mais on est à la mi-temps. Il reste un match à jouer pour aller chercher cette qualification que les joueurs méritent ».

Mais le natif de  Venissieux  qui est un fervent partisan du collectif, s’est permis, une fois n’est pas coutume, d’avoir un mot pour  la performance du buteur providentiel Kaveh Rezaei dont le coup franc magistral avait scellé le sort des Serbes en fin de  prolongation :  « On connaît la qualité de frappe de Kaveh. Il le montre souvent à l’entraînement et on savait qu’un jour ça finirait par rentrer en match ». Tout baigne donc pour les Zèbres, leaders indiscutables de la Jupiler League,  et leur entraîneur qui n’en finit pas d’impressionner.

@2022mag.com