La Tunisie et le Cap Vert ont un compte à régler. Les coéquipiers du Lillois  Ryan Mendes avaient, souvenez-vous, éliminé sur le terrain les Aigles de Carthage lors de la phase de poule des éliminatoires du Mondial 2014.

Mais les Tunisiens avaient récupéré le billet pour le tour ultime face au Cameroun en raison d’une disqualification du Cap Vert par la FIFA pour avoir fait jouer un élément suspendu. Comme on l’a rappelé dans l’article de la rubrique Focus, la Tunisie n’en avait pas profité. Balayée qu’elle fut par le Cameroun. La confrontation d’aujourdhui à Bata est un autre match. Si le Cap Vert est dans la continuité avec son jeune groupe que le sélectionneur, le Portugais Rui Aguas, a su conserver.

La Tunisie a  évolué, elle, sous la houlette du Belge Georges Leekens. Certes les Aigles de Carthage seront privés de quelques éléments offensifs blessés à l’image de Saber Khlifa et du talentueux Sassi, mais elle peut compter sur une solidité défensive à toute épreuve et sur une puissance athlétique impressionnante.

Le match offrira une belle opposition de style: côté tunisien, une rigueur physique et tactique  avec un jeu plus direct, de l’autre, un jeu rapide, virevoltant pratiqué par de brillants techniciens. En 2013, le Cap Vert avait séduit l’Afrique et fait une entrée fracassante dans la plus grande des compétitions continentales. Les Requins Bleus n’avaient cédé qu’en quart de finale face au Ghana.

Pour rappel, la Tunisie a croisé deux fois la route du Cap Vert.

 Bilan: 1 victoire pour chaque équipe lors des éliminatoires du Mondial 2014.

 Cap Vert 1 Tunisie 2

Tunisie 0 Cap Vert 2

@2022mag.com