Rolland Courbis, qui était jusqu’à mardi 2 octobre  tout proche de prendre en charge le MC Alger,  a déjà vécu une belle expérience à la tête de l’USM Alger en 20122013.. C’est  d’ailleurs à Soustara qu’il a connu le  très jeune Zinedine Ferhat.  Il affirme cinq ans  plus tard combien il a avait été  impressionné par son talent :  » Physiquement, il me rappelait David Ginola, grand gabarit, beau gosse, a-t-il confié dans les colonnes de France Football, il a toujours la joie de vivre. En revanche, quand il entre sur le terrain, es traits de son visage  changent; C’est un gagneur, un compétiteur ».

Même s’il lui reconnait une vraie polyvalence au milieu de terrain comme  en attaque, l’ancien coach de Montpellier et de Bordeaux  estime savoir quel est son meilleur poste :  » C’est dans le couloir, mais pas forcément dans les cinquante mètres offensifs. S’il faut faire des allers-retours pendant quatre-vingt-dix minutes il les fera ». Arrivé en Normandie en 2016, le natif de Bordj Menaël est devenu un cadre indispensable à l’effectif  dirigé par  Oswald Tanchot. Ses chiffres étaient impressionnants en 2017-2018, avec 4 buts  et 20 passes décisives. Alors qu’il espérait avoir un bon de sortie cet été  de la part de son employeur pour répondre aux nombreuse demandes arrivées sur le bureau de son président, l’international algérien a entamé la nouvelle saison sur le même rythme endiablé. Nul doute qu’avec l’arrivée du nouveau sélectionneur, Djamel Belmadi, il va pouvoir s’installer comme un futur cadre chez les Verts.

@202mag.com