Tombeur de la Guinée (3-0) sans jamais forcer son talent, le Ghana défiera la Guinée Equatoriale jeudi soir. C’est sa cinquième participation d’affilée à une demie en Coupe d’Afrique des Nations.

Ghana 3 Guinée 0

C’est une promenade de santé que le Ghana s’est offert à Malabo dimanche après-midi, face à un adversaire qui avait survécu au tirage au sort aux dépens du Mali. Et que le Ghana avait déjà dominé 3-1 en éliminatoires de cette CAN à l’automne dernier.

D’entrée, les Black Stars ouvraient le score sur une action impulsée côté gauche par Kwesi Appiah, qui transmettait à Ayew.

Le Marseillais talonnait pour un coéquipier et c’est Christian Atsu, qui déboulait côté droit, qui venait tromper Nabi Yattara à bout portant (1-0, 4e).

Le Syli, tout au long de cette première mi-temps, paraissait incapable de s’approcher du but ghanéen. Les Guinéens, empruntés, faisaient les mauvais choix et s’engluaient dans une défense des Black Stars très vigilante.

Au contraire, le Syli faisait preuve de naïveté, voire d’erreurs dignes de débutants. A la 44e minute, sur une touche guinéenne, Sankoh ratait une passe en retrait, directement exploitée par Kwesi Appiah qui venait tromper le gardien guinéen d’une balle entre les jambes (2-0, 44e). Un score idéal pour le Ghana avant de regagner les vestiaires pour la pause.

En seconde période, le Syli national n’avait plus le choix et se lançait à corps perdu dans des contres afin de réduire la marque dans un premier temps. Mais c’était sans compter sur ce Ghana solide.

Solide et inspiré, comme sur cette accélération d’Atsu le long de la touche côté droit, à 25 mètres, qui enchaîne une frappe enroulée extraordinaire sous la barre (3-0, 61e).

A une demi-heure de la fin, le Ghana s’assurait d’une présence dans le dernier carré pour la cinquième CAN d’affilée, où il affrontera la Guinée Equatoriale, qualifiée samedi contre la Tunisie (2-1 a.p.). Une performance qui en dit long sur la régularité de cette formation mondialiste si décevante six mois plus tôt lors de la Coupe du monde au Brésil.

Dans le temps additionnel, le gardien guinéen Nabi Yattara craquait sur une sortie au pied et venait percuter Asamoah Gyan. Averti plus tôt dans le match, il était exclu. Le score, malgré un ultime coup franc dans l’axe, ne changeait pas.

 

@2022mag.com
Les équipes :

Ghana : Braimah – Afful, Jon. Mensah, Boye, Abdul Rahman – Wakaso, Afr. Acquah (Rabiu, 81e) – Atsu (Acheampong, 79e), K. Appiah, A.Ayew – Gyan (cap). Entr. : Grant.

Guinée : N. Yattara – F. Camara, Sankoh, Fofana, Paye – Ab. Cissé, Constant (N. Keita, 56e), Ib. Traoré (cap) – A.R. Camara (Kamano, 81e), Id. Sylla (M. Yattara, 45e), Conté. Entr. : Dussuyer.

Arbitre : M. Sikazwe (ZAM)