Battu deux fois en poule cet été par les Sundowns, le club égyptien entend bien contrarier son adversaire dès la finale aller de la Ligue des champions d’Afrique. Cela passera par une prestation solide en défense…

 Ca y est : l’heure de la grande explication continentale a sonné. Comme bien souvent par le passé, elle met aux prises un représentant du Nord, et un club sub-saharien. L’affiche est prometteuse, et inédite à ce stade de la compétition.Présent depuis mercredi sur le sol sud-africain pour disputer la finale aller de la Ligue des champions d’Afrique contre les Mamelodi Sundowns, le Zamalek du Caire ne se présentera pas tout à l’heure sur le terrain en victime expiatoire. Et pourtant, les dernières confrontations entre les deux formations ne lui sont pas vraiment favorables.

Depuis, le Zamalek a franchi le cap des demies, non sans difficultés, face au WAC Casablanca (4-0, 2-5). Grand habitué des joutes africaines, le club cairote vise ni plus ni moins que la conquête d’une sixième couronne de champion continental, la dernière remontant à 2002. Les Chevaliers blancs, qui ont perdu il y a quelques mois leur couronne nationale au détriment du Ahly, ont déjà sauvé leur saison en remportant la finale de la Coupe (3-1) face au même Ahly, c’était en août. Mais cela ne suffit pas : à la manière d’un Real Madrid en Espagne, il leur faut coûte que coûte remporter la victoire finale en LDC, qui leur ouvrira les portes de la Coupe du monde FIFA des clubs.

 La pression sera particulièrement importante sur les épaules des Cairotes, dont une demi-douzaine (Morsi, Hefni, Ali Gabr, Gamal, Maaraouf) étaient au Congo le week-end dernier avec l’équipe nationale en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Soliman lui même a déclaré à la télévision, juste avant d’embarquer pour cette finale aller, qu’il démissionnera en cas d’échec. Le jeune technicien pourra en tout cas s’appuyer sur la fraîcheur de son attaquant nigérian Stanley Ohawuchi (26 ans) prêté cet été par Wadi Degla (27 buts lors des deux saisons précédentes), et auteur d’une prestation remarquable en demi-finale retour (une passe décisive, un but).

Sundowns pour une première 

 Du côté des Sundowns, qui ont écarté les Zambiens de Zesco Utd au tour précédent, il s’agit de la première finale de LDC depuis quinze ans. A l’époque, les « Brésiliens , entraînés par le Roumain Ted Dumitru, décédé en mai dernier, s’étaient inclinés face à un autre cador égyptien, le Ahly (3-0, 1-1). Si l’on met de côté la demi-finale retour contre Zesco, les derniers résultats du club de Tshwane ne plaident guère en sa faveur : les joueurs de Pitso Mosimane se sont en effet inclinés 3-0 contre Bidvest Wits en finale du MTN 8, une sorte de mini Coupe de la Ligue. En championnat national, ils n’ont joué qu’un match, à Maritzburg Utd (0-0) il y a un mois.

Jamais deux sans trois pour Sundowns ?

Jamais deux sans trois pour Sundowns ?

L’effectif, à l’inverse du Zamalek qui a disputé les phases de poules puis les demies avec un groupe numériquement limité, est très riche en internationaux : dans le but, l’Ougandais Onyango, au milieu Keagan Dolly, Kekana, S’bu Vilakazi ; aux avant-postes le Zimbabwéen Khama Billiat et le Libérien Laffor. Très respectueux de son adversaire et de son homologue qu’il a qualifié de « jeune frère », Mosimane a déclaré bien connaître le club cairote et ses forces vives, du gardien El Shenawy au capitaine Shikabala, une légende selon lui. « Comment mal parler de l’un des plus grands clubs de l’histoire du football africain ? »

 Disputée au stade Lucas Masterpieces Moripe, la finale de cet après-midi promet en tout cas d’être très serrée entre ces deux formations qui se connaissent par cœur. Le match retour est programmé le 23 octobre au stade Borg El-Arab, dans la proche banlieue d’Alexandrie. 20 000 supporters locaux ont été autorisés à assister à ce sommet continental.

 @Samir Farasha

 

Les deux matches précédents :

 Le 17 juillet au Caire

Zamalek – Sundowns : 1-2. Buts : Ibrahim (37) ; Mabunda (18), Billiat (67)

Zamalek : El-Shenawy – Gomaa, Koffi, Gabr, Emam, Hamed, Tawfik, Emam, Hefny, Ibrahim, Shikabala, Morsy.  Sundowns : D. Onyango, S. Zwane, T. Nthethe, W. Arendse, T. Langerman, T. Mabunda, H. Kekana, A. Laffor (Tau 57′), K. Dolly, K. Billiat, L. Castro (Mbekile 93′)

Le 27 juillet à Pretoria,

Sundowns – Zamalek : 1-0. But : Ali Gabr (79 csc)

Sundowns : D. Onyango, S Zwane, Nthethe, Soumahoro, Langerman, Kekana, Modise (Mbekile 87′), T Zwane (Tau 66′), Dolly, Billiat, Castro.  Zamalek : El-Shenawy, Tolba (Fathy 83′), Gabr, Dewidar, Ali Fathy, Tawfik, Youssef, Abdelkhalik, Khaled (Hefny 83′), Shikabala (Abdelkader 68′), Morsy