Manchester City et le Paris SG, les deux géants européens détenus par des capitaux arabes, réaliseront-ils une  exceptionnelle et historique le 23 août n remportant la première Ligue des champions de leur histoire ?  Une chose est d’ores et déjà certaine, ce sera un rendez-vous inédit   que l’on suivra  avec attention dans le monde entier et plus particulièrement  à Doha et à Abu Dhabi, les capitales de deux voisins en froid politiquement, diplomatiquement; économiquement et militairement.  Ce sera une information inédite pour un  événement inédit vu la configuration imposée par la terrible pandémie qui ravage la planète depuis mars dernier même si elle marque le pas en Europe.

En effet l’actuelle édition de la LDC aura lieu sous le format  d’un Final Eight avec des matches à  élimination directe  et sur un espace temps ramassé de onze jours soit du 14 au 23 août  at sur un site unique, Lisbonne, la capitale du Portugal qui n’aura aucun représentant dans le tournoi. Pour rappel, les quarts  de finale  distribués en  deux tableaux opposeront  dans le premier l’Atalanta Bergame, la grande surprisse de la Serie A  au Paris SG et l’Atletico Madrid au RB Leipzig  et dans le second, beaucoup plus relevé,  Manchester City  à l’Olympique Lyonnais  et le Bayern Munich au  FC Barcelone.

Le duo d'enfer des Citizens , : un finisseur clinique, Sergio Agüero et un serveur de caviars, Kevin De Bruyne

Le duo d’enfer des Citizens , : un finisseur clinique, Sergio Agüero et un serveur de caviars, Kevin De Bruyne

Il faut se souvenir que dans l’histoire de la Ligue des champions, les Citizens, version Abu Dhabi,  mènent au score  face aux Parisiens version Qatar Sport Investments (QSI). Le Paris SG reste en effet sur un cinglant échec  essuyé en 2016  en  quart de finale de la Coupe aux grandes oreilles. Auteurs d’un match nul, pas forcément mérité à Paris (2-2), les protégés  de Pelligrini avaient enfoncé le clou (victoire 1-0 )  sur la pelouse de l’Ittihad Stadium précipitant ainsi le départ de Laurent Blanc et son remplaçement par le Basque Unai Emery.

Cet  échec  face au voisin dubaïote  a eu du mal à passer chez le patron du champion de France, Nasser Al Khelaifi  qui concèda devant les médias :  » C’est le pire moment depuis mon arrivée à Paris. C’est encore très difficile à accepter ». Ce revers sera suivi par trois éliminations successives au stade des huitièmes de finale pour les Franciliens en dépit de renforts de poids depuis 2017 avec l’arrivée simultanée deux cracks payés à prix d’or,  en l’occurence  le Brésilien  Neymar (220 millions d’euros ) et  Kylian Mbappé (180 millions d’euros). De son côté, Manchester City a réussi à débaucher  l’ex-homme fort du banc du FC Barcelone  puis du Bayern Munich, Pep Guardiola. Le Catalan  a construit depuis sa signature une équipe de stars à limage du milieu offensif  international Belge,  Kevin De Bruyne, toujours aussi près du Ballon d’or  et qui pourrait bien le gagner dans les deux ou trois ans à venir, voire de l’attaquant international argentin Sergio Agüero le meilleur buteur de l’histoire du club avec 254 réalisations en 370 matches toutes compétitions confondues.

@2022mag.com

Comment ils se sont hissés dans le top 8

Manchester City

Phase de groupe

Chakhtior  Donetsk (3-0, 1-1), Dynamo Zagreb (2-0, 4-1), Atalanta Bergame (5-1, 1-1)

Huitièmes de finale : Real Madrid – Manchester City ( 1-2, 1-2)

Paris SG

Phase de groupes

Real Madrid ( 3-0, 2-2),  Galatasaray (0-1, 1-6), Club Bruges (5-0, 1-0),

Huitièmes de finale : Paris SG – Borussia Dortmund ( 1-2, 2-0).

Meilleur résultat en Ligue des champions

Manchester City :Demi-finale  en 2016 : Manchester City – Real Madrid (0-0, 0-1).

Paris SG :  Demi-finale en 1995  :  Paris SG – Milan AC ( 0 -1, 0-2)