En déplacement au Wanda Metropolitano pour la 3e journée de la phase de poule de la Ligue des champions, Liverpool s’est imposé (3-2) aux dépens de l’Atletico Madrid. un résultat qui doit beaucoup, une fois de plus, au talent et à l’efficacité d’un homme : l’Egyptien Moh Salah, qui semble marcher sur l’eau en ce moment. Ce dernier a ouvert le festival dès la 7e minute, après un nouveau solo dans son couloir droit suivi d’une frappe à l’extérieur de la surface déviée, qui a surpris Oblak.

Au passage, le Pharaon a marqué pour son neuvième match d’affilée avec les Reds. Liverpool a mené 2-0 (grâce à Naby Keita) avant de voir les Colchoneros remonter à leur hauteur. Après l’exclusion d’Antoine Griezmann, auteur d’un coup de pied (involontaire) dans le visage d’un adversaire, Liverpool obtenait un penalty dans le dernier quart d’heure. C’est Salah qui se chargeait d’exécuter la sanction à la 78e (3-2) d’un tir qui prenait Oblak à contrepied.

Avec de telles performances chaque semaine, l’Egyptien marque régulièrement des points dans l’optique du titre de meilleur joueur africain de l’année désigné par la Confédération africaine (CAF), où il aura certainement pour rivaux Edouard Mendy, l’exceptionnel gardien de but sénégalais de Chelsea, et à l’Algérien Ryad Mahrez (Manchester City)…

 
@Samir Farasha