La Ligue des champions d’Europe  ( LDC )  entre mardi et mercredi dans la ligne droite qui mènera seize clubs à voir  les huitièmes de finale. Sept joueurs d’origine arabe sont déjà certains  de passer l »hiver au chaud en attendant un printemps bienfaiteur.  Cinq autres  ont l’espoir d’y parvenir. 

Ils sont déjà qualifiés

Riyad Mahrez (Manchester City).

L’attaquant international algérien participera pour la deuxième fois dans sa jeune carrière  à la phase  à élimination directe de la compétition. La première fois c’était en 2016. Il avait disputé les quarts de finale avec Leicester. Cette fois, avec les Citizens, le natif de Sarcelles peut nourrir l’ambition d’aller au bout.

Riyad Mahrez

Riyad Mahrez

Achraf Hakimi (Borussia Dortmund)

Le jeune défenseur latéral droit marocain  est dans la continuité. Après avoir disputé et gagné  la Ligue des champions avec le Real Madrid  en 2018  – mais pas dans la peau d’un titulaire –  il a rejoint le Borussia en prêt. Le Lions de l’Atlas n’a pas perdu au change en évoluant sous la Bundesliga.  Cette fois c’est en élément indiscutable de la défense allemande qu’il ira en huitième de finale… en même temps que les Merengue leader du groupe.

Mehdi Benatia ( Juventus Turin)

Pour le capitaine des Lions de l’Atlas, atteindre le printemps européen est une habitude depuis qu’il fréquente la défense centrale de la Juventus  Turin. Avec les Transalpins, il a disputé une finale (1997) et une demi-finale (1998). On le reverra donc avec la Vielle Dame, sauf s’il décide de partir au mercato dans un club non qualifié ppur la LDC…

Yacine Brahimi (FC Porto)

Le mileu offensif algérien  réalisé une grande première partie de saison avec les  Lusitaniens. Dominateur en championnat national, le FC Porto a validé son billet avec une surprenante aisance. Invaincu  à une journée de la fin et sûr de terminer  premier du groupe D. Ce sera la troisième participation du Fennec à un huitème de finale.

Amine Harit   et  Nabil Bentaleb (Schalke 04)

Les deux milieux de terrains marocain et algérien finissent logiquement deuxième de la poule dominée par le FC Porto. Première qualification pour Amine Harit qui évoluait il y a un au FC Nantes . Deuxième expérience par contre pour Nabil Bentaleb qui a goûté à ce haut niveau de la complétion sous les couleurs de Tottenham en 2016.

Hakim Ziyech

Hakim Ziyech

Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam )

Le génial attaquant,  indifféremment buteur et passeur, connaîtra son premier huitième de finale. Un occasion de se montrer  en Europe même s’il s’est déjà fait un nom en disputant la finale de l’Europa League en 2017; L’Ajax a le mérite d’avoir validé son billet derrière l’immense Bayern de Munich.

Ils peuvent espérer se qualifier

Mohamed Salah (Liverpool)     

Qui l’eut crû ?  Finalistes  battus par le Real Madrid (1-3)  lors de la dernière édition, Mohamed Salah et Liverpool ne sont qu’en ballotage défavorable . Le Pharaon doit être au meilleur de sa forme pour aider son équipe à battre le Napoli  s’il ne veut pas vivre une  énorme désillusion. Vaincre ou disparaitre, tel sera le choix offert au meilleur buteur de Premier League en 2018.

Faouzi Ghoulam   et Adam Ounas ( Naples )                                                                                               

Pour réaliser leur rêve en double, les deux internationaux algériens pourront se contenter de ramener un point d’Anfield et même un échec ne les condamnerait pas  en cas de défaite du Paris SG   en Serbie face au Partizan Belgrade. S’ils y arrivent, l’Algérie aura cinq représentants en huitième de finale. Un record pour un pays arabe.

Mohamed Salah

Mohamed Salah

 Nabil Fekir, Houssem Aouar (Lyon)

Les Lyonnais ont leur destin entre leurs mains. Il leur suffira de ramener un point de Russie où ils iront affronter le Shakhtar Donetsk pour accompagner la grand Manchester City – auquel ils ont pris ne passant  4 points sur 6 – pour se qualifier. Ce sera une première dans la carrière nternationale des deux attaquants d’origine algérienne.

@Chehat faycal