Al-Hilal Riyad  attendait ce sacre, le troisième de son histoire  en Ligue des champions, depuis 19 ans . En effet, le dernier succès des Saoudiens remonte à l’année 2000. L’exploit est d’autant appréciable que les coéquipiers de Bafétimbi Gomis l’ont réalisé  face à une grosse équipe japonaise,  Uruwa Red Diamonds en y mettant la forme et le fond. Vainqueurs  1 à 0 à l’aller dans leur antre  de l’International King Fahd Stadium, la bande à  Giovinco (excellent ) a  fini le travail de belle manière en s’imposant  nettement (2-0) à . Même si le score ne s’est dessiné que dans le dernier quart d’heure grâce à  des buts signés ‘Al Dawsari  (74′) et  Bafétimbi Gomis ( 90+3′).

Bafétimbi Gomis remporte le trophée du  meilleur buteur de la LDC 2019 ( photo afc.com)

Bafétimbi Gomis remporte le trophée du meilleur buteur de la LDC 2019 ( photo afc.com)

Cette  performance permet aux  saoudiens de rejoindre les Sud-Coréens de Pohan Steelers les seuls jusqu’à présent à avoi remporté trois Ligues des champions. Il faut rappeler qu’Al Hilal restait sur deux finales perdues ces quatre dernières années. La première en  2014 et la deuxième en 2017 respectivement devant  les Australiens de Western Sydney Wanderers et  les Japonais …. d’Urawa Red Diamonds. Il faut rappeler qu’avant le trompe d’Al-Hilal,  Al Sadd avait  été  en 2011 le dernier club a remporter la Ligue des champions.

A l’issue de cette deuxième manche victorieuse , l’entraîneur roumain des Saoudiens a tenu à rendre hommage à ses joueurs qui sont restés concentrés et mobilisés durant toute la campagne de qualification:  « Je sais très bien que pour gagner une telle compétition, il est nécessaire de travailler avec beaucoup de monde et avec tous les membres du club et de l’équipe, et chaque joueur a contribué à cette performance fantastique, a confié Razvan Lucescu, je tiens tout particulièrement à remercier mes joueurs, car ce sont eux les héros et les personnes qui ont beaucoup travaillé pour atteindre cet exploit. Ils m’ont accepté en poussant et en mettant beaucoup de pression, d’analyse et de commentaires. Vous savez qu’il n’y a pas d’entraîneur ou de personnel qui gagne sans joueurs. Les joueurs sont les plus importants ”.

Razvan Lucescu

Razvan Lucescu

L’ancien sélectionneur de ‘équipes nationale de Roumanie (2009-2011) en a profité pour assurer que ni ses hommes ni lui n’ont douté  de la faisabilité de cette victoire : Avec tout le respect que nous avons pour nos adversaires, nous étions confiants de pouvoir remporter ce trophée. Le premier match nous a donné une grande confiance et en même temps notre détermination, la volonté de chaque joueur qui a mis tous ces sentiments forts à gagner ce titre après une aussi longue période ». Et lorsque les journaliste lui ont rappelé en conférence de presse  qu’un autre Roumain (Anghel Iordanescu ), avait déjà connu un succès identique  en 2011 avec les Bleus de Riyad, Lucescu a répondu par une boutade :«Les Roumains apportent  probablement beaucoup de chance  à Al-Hilal. Il y a, je pense, une bonne alchimie entre nous ».

@Cheikh Mabele 

Les équipes

URAWA Red Diamonds :  Nishikawa, Susuki, Makino, Iwanami, Ewerton, Sekine, Aoki (Abe, 88′), Hashioka, Nagasawa (Kashiwagi, 63′), Fabricio (Sugimoto, 71′), Koroki. Entraîneur : Tsuyoshi Otsuki.

Al Hilal Riyad: Abduallah Al-Mayoof, Mohammed Al-Burayk ( 80′), Ali Hadi Albulayaho, Yaseer Al-Shahrani,  Jang Hyun-Soo, Salman Al-Faraja, Abudallah Otayf ( Mohammad Al-Shalhoub,90+4′), Carillo, Giovinco ( Mohamed Kanno, 8!’), Salem Al Dawsari (), Bafétimbi Gomis. Entraîneur : Lucescu